Retour sur le toit de l’Olympe

  • Retour sur le toit de l’Olympe
    Retour sur le toit de l’Olympe
Publié le , mis à jour

9 octobre 2009, le Comité international olympique (CIO) entérine le retour du rugby pour les Jeux de 2016. Avec 81 voix pour et 8 contre, il s’agit d’un véritable plébiscite.

«Un moment historique pour toute la famille du rugby. » C’est de cette manière que Bernard Lapasset, président de l’IRB à l’époque va accueillir la nouvelle de ce retour dans la sphère olympique. Pour les éditions de 2016 et 2020 au moins, le rugby sera présent au JO. Pourtant la route n’aura pas été des plus simple. À l’origine six autres disciplines prétendaient à une intégration olympique. En août 2009, le base-ball, le softball, le rollersports, le squash et le karaté avaient été éliminés par la commission exécutive du CIO. Seul le golf et le rugby à VII restaient en lice. Il aura donc fallu attendre le mois d’octobre pour que le rugby soit officiellement de retour.

Le 6 août 2016, à Rio, au moment du coup d’envoi, quatre-vingt-douze ans se seront écoulés depuis la dernière victoire américaine de 1924. Le rugby à VII plutôt que ses cousins du XV ou du XIII notamment grâce à son format : des matchs courts, spectaculaires et une pratique en plein développement ouverte à bien plus de pays que le traditionnel rugby à XV. Ainsi le Brésil, pays organisateur, sera accompagné de onze autres nations. Aujourd’hui, il ne reste plus beaucoup de places à prendre. Les Fidji, l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et la Grande-Bretagne ont décroché leur billet en figurant parmi les quatre meilleures nations du circuit mondial (Sevens World Series), un tournoi en neuf étapes disputé par les principales nations entre octobre et mai. L’Argentine (Amérique du Sud), les États-Unis (Amérique du Nord-Caraïbes) et la France (Europe) ont, de leur côté, gagné leur championnat continental pour s’assurer d’en être. L’Asie, l’Afrique et l’Océanie organiseront tour à tour leur tournoi de qualification en novembre 2015. Les douze équipes ne seront connues qu’en 2016 à l’issue d’un dernier tournoi de repêchages qui attribuera le dernier sésame. Outre les noms que le grand public apprendra à découvrir, certaines stars du XV ont déjà exprimé leur désir de participer comme le Néo-Zélandais Sonny-Bill Williams ou l’Australien Quade Cooper. P-O. C

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?