Trois changements pour une rébellion

  • Trois changements pour une rébellion
    Trois changements pour une rébellion
Publié le , mis à jour

À la mi-journée ce jeudi, Philippe Saint-André, communiquera son XV de départ pour affronter la Nouvelle-Zélande samedi prochain en quart de finale du Mondial. Le Roux, Dumoulin et Parra devront aider à inverser le mauvais augure qui renvoie les Bleus chez eux rapidement.

Cela pourrait bien être sa toute dernière communication d’équipe ! Philippe Saint-André le sait : son mandat se terminer dimanche sur une énième défaite. Est-ce pour cela que le sélectionneur a cherché (en vain) à cacher ses plans pour ce quart de finale de Coupe du monde aux faux airs d’aller simple pour l’abattoir ? En tout cas, tout a été effectué en ce sens : huis clos protégé par la police pour les entraînements, calfeutrage dans une dépendance du Celtic Manor Resort. Les Bleus se sont isolés et coupés du monde. Pour quel résultat ? Trois têtes coupées dans son quinze majeur, et pas des moindres. Les Toulonnais Sébastien Tillous-Borde et Mathieu Bastareaud, qu’il avait personnellement recruté en son temps au RCT, ainsi que son capitaine de touche Damien Chouly. Trois joueurs pas exempts de tout reproche, qui paient les pots cassés. Pour les remplacer, PSA devrait opter pour Morgan Parra, qui risque, comme en 2011, de démarrer une Coupe du monde comme remplaçant pour la finir en titulaire. En Nouvelle-Zélande, il avait chipé la place à Trinh-Duc à l’ouverture et laissé inamovible Yachvili à la mêlée. Cette fois-ci, il aura eu la peau de ses deux concurrents chez les 9 (Tillous-Borde et Kockott, qui prendra place sur le banc). Au centre, le jusqu’alors fantomatique Alexandre Dumoulin va officier aux côtés de Wesley Fofana, qui restera la première arme offensive des Bleus. Enfin, le Sud-Africain d’origine Bernard Le Roux viendra aider les Toulousains Thierry Dusautoir et Louis Picamoles, les seuls irréprochables face aux Irlandais, en troisième ligne.

Pour le reste, Frédéric Michalak sauve sa place, PSA démontrant une fois de plus son estime pour un joueur pourtant passé complètement à côté de son sujet, et devrait aussi modifier légèrement son banc. Le Castrais Rory Kockott, mais aussi Yannick Nyanga voire Dimitri Szarzewski semblaient bien placés pour troquer leurs costumes et leur place en tribunes pour une entrée en fin de match.

Le XV probable et les remplaçants

Spedding ; Nakaitaci, Fofana, Dumoulin, Dulin, (o) Michalak, (m) Parra ; Dusautoir (cap), Picamoles, Le Roux ; Maestri, Papé ; Slimani, Guirado, Ben Arous.

Remplaçants : Szarzewski (ou Kayser) ; Debaty, Mas, Flanquart, Nyanga, Kockott, Tales, Bastareaud

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?