Le Top 14 reprend ses droits

  • Le Top 14 reprend ses droits
    Le Top 14 reprend ses droits
Publié le , mis à jour

Après quatre semaines sans match, le Top 14 reprend ses droits ce week-end avec la cinquième journée. Petit rappel sur la situation et les forces en présence.

La bonne surprise : Montpellier

Absent des phases finales en mai dernier et pas qualifié pour la Coupe d’Europe, les interrogations autour de Montpellier étaient nombreuses au moment d’attaquer cette nouvelle saison. D’autant plus que le recrutement « Springbok » du manager Jake White ne permettait pas au MHR de débuter avec ses recrues phares (Les frères Du Plessis, Spies, Steyn). Il fallait aussi savoir comment François Trinh-Duc allait rebondir après avoir fait la préparation à la Coupe du monde avec le XV de France avant d’être recalé au dernier moment. Des doutes rapidement levés. Après quatre journées, le MHR occupe la deuxième place du classement avec trois victoires et une défaite. Le succès acquis sur la pelouse de Bordeaux a notamment marqué les esprits.

La dynamique à entretenir : Toulon

Mourad Boudjellal avait fait un pronostic après la défaite à domicile en ouverture du championnat face au Racing 92 : son équipe serait dernière à l’issue des quatre premières journées. Le deuxième revers à Castres la semaine suivante pouvait laisser croire qu’il aurait raison. Mais pour une fois, le président du RCT s’est trompé. Son équipe a redressé la barre de manière spectaculaire en allant s’imposer chez le champion de France avant une confirmation logique face à La Rochelle. Sixième avant la trêve, le RCT se déplace à Brive lors de la cinquième journée et espère maintenir la dynamique positive.

La spirale à briser : Oyonnax

Barragiste la saison dernière, Oyonnax a connu des difficultés en ce début de Top 14 malgré une victoire probante face à l’Union Bordeaux-Bègles (37-19) pour son premier match sur sa nouvelle pelouse synthétique de Charles-Mathon. Malheureusement, l’USO ne compte que ce succès là à son compteur. Clermont est venu s’imposer dans l’Ain lors de la journée suivante. Avant la trêve, les hommes d’Olivier Azam ont subi la loi de Christophe Urios et de Castres. En recevant le Racing92, les Oyomen devront briser cette spirale négative.

L’équipe déjà au pied du mur : Le Stade français

Le champion de France n’est pas à la fête. Quatre matchs pour une seule victoire en ouverture du Top 14 en ouverture du Top 14. Depuis, les hommes de Gonzalo Quesada ont concédé trois défaites de rang en connaissant notamment de réels soucis en mêlée fermée. La défaite est interdite ce vendredi face à Castres.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?