Féminines : plongée au cœur du derby tarnais

  • Féminines : plongée au cœur du derby tarnais
    Féminines : plongée au cœur du derby tarnais
Publié le , mis à jour

Après de belles performances face aux Tarbaises et aux Rochelaises, les Gallaicoises ont une nouvelle fois prouvé leur bonne forme du moment. Le Petit Poucet s’est imposé contre les « professionnelles » du CO.

« Entre nos ennemis, les plus à craindre sont souvent les plus petits », nous comptait Jean de La Fontaine au XVIIe siècle dans sa fable du lion et du moucheron. Trois siècles plus tard, l’Union athlétique gaillacoise est clairement apparue comme étant le moucheron, s’en allant affronter le lion castrais, son ennemi depuis toujours, lors du derby tant attendu à l’aube du mois d’octobre. Castres, héritier des infrastructures liées à la structure professionnelle du CO et à l’influence qu’il exerce sur le département du Tarn. Gaillac, petit club de campagne « se débrouillant avec les moyens du bord » comme préfère le décrire la présidente de la section féminine, Dany Linares.

Mais comme dans la fable, les filles de Gaillac ont prouvé une fois de plus face à Tarbes, Castres et La Rochelle, combien leurs efforts et l’ambition dont elles font preuve dans ce championnat Armelle-Auclair avaient été payants au moment de remporter trois rencontres d’affilée pour finalement se hisser à la troisième place du classement général. Une forme de revanche sur l’histoire. Trois siècles plus tard, Jean de La Fontaine est plus que jamais d’actualité. R. P.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?