Le LOU sur un fil

  • Le LOU sur un fil
    Le LOU sur un fil
Publié le , mis à jour

Auteurs d’une belle partie face au premier, les Biarrots ont rendus leur meilleure copie depuis le début de la saison. Cruelle défaite ...

Biarritz – Lyon 16-19

Résumé

Jamais encore Lyon n’était parvenu à gagner à Aguilera. Ce fut chose faite, enfin. Pourtant, la première mi-temps proposée par le BO ne manquait pas de nous faire comprendre la difficulté de la tâche, notamment au vue de ce que proposaient les hommes de Benoît August, efficaces dans les contres en touche et bien aidés par les fautes au sol répétées des Lyonnais, victimes de deux pénalités contre eux en première mi-temps, et offrant aux Biarrots la possibilité de tenir le score. Si Nalaga prouvait son grand retour en Pro D2 en inscrivant le premier essai de la partie aidé par le départ de son centre Sukanaveita, les Biarrots ne tardaient pas à répliquer en inscrivant à leur tour un essai collectif conclu par le pilier Stéphane Clément qui profitait du carton jaune infligé au capitaine lyonnais Julien Puricelli. À la pause, le premier du classement n’exerçait pas de grande influence sur le score, menant de seulement trois points avant la reprise.

La seconde mi-temps continuait de donner raison aux Basques, notamment dans le secteur de la mêlée ou les avants se chargeaient de mettre à la faute le pack lyonnais. Finalement, combatifs mais pas assez pour s’imposer à l’image de la dernière action du match, les Biarrots laissaient le LOU s’imposait de 3 petits points à Aguilera.

Le tournant du match

Julien Puricelli aura sûrement été l’homme à l’origine du tournant de la rencontre : sanctionné d’un carton jaune a la 29e minute après un croche patte en sortie de mêlée sur un joueur biarrot, le capitaine lyonnais laissait son équipe seule pendant 10 minutes. Les Biarrots, réactifs, ont profité de cette infériorité numérique côté adverse pour jouer un ballon en fin de touche et user de leur puissance collective pour inscrire leur premier essai (30e), s’accrochant ainsi au score tout le reste de la partie.

Le plus bel essai

Sur les deux essais inscrits lors de cette rencontre on retiendra sans doute celui du Lyonnais Napolioni Nalaga, auteur d’un raffut sur deux de ses défenseurs après avoir été servis par son centre Sukanaveita. Ses qualités naturelles de rapidité ont suffit à faire le reste.

L’homme du match

Le Biarrot Seremaïa Burotu aura été précieux tout au long de la rencontre, auteur de nombreuses percées à l’origine des occasions d’essais biarrotes. Présent sur le terrain jusqu’à la dernière minute, le centre basque n’a pas démérité jusqu’à être à l’origine de la dernière occasion d’essai du BO (80e).

Fiche technique

Biarritz : 15. Couet-Lannes (21. Arrate 50 _53e) ; 14. Davies (22. Gimenez 36e) ; 13. De Luca ; 12. Burotu ; 11. Hamdaoui ; 10. Le Bourhis ; 9. Lucu (20. Magnaval 64e) ; 8. Soqeta ( 18. Fono.U 47e) ; 7. Placines (19. Usarraga 57e) ; 6. Sousa ; 5. Fono.I ; 4. Lund ; 3. Broster (23. Van Staden 52e); 2. Ruffenach (16. Noirot 50e); 1. Clément (17. Cabarry 50e)

Lyon : 15. Porical ; 14. Arnold ; 13. Paea ; 12. Sukanaveita ; 11. Nalaga ; 10. Potgieter (22. Gondrand 63e) ; 9. Figuerola (20. Durand 60e) ; 8. Fearns (19. Fourie 40e) ; 7. N’Zi ; 6. Puricelli ; 5. Njewel ; 4. Tuifu’a (18. Ghezal 59e) ; 3. Attoub (23. Kouider 57e) ; 2. Paulo ; 1. Du Preez (17. Buckle 57e)

Carton jaune : Puricelli (29e)

Non entrés en jeu : 16. Mapusua ; 21. Regard ;

Les buteurs

Lucu 3P/4 1T/1 Potgieter 2P/2 1T/1 Porical 2P/2

Les meilleurs

A Biarritz, Burotu, Soqeta, Lucu, Le Bourhis ; à Lyon, Paulo, Tuifu’a, Nalaga, Potgieter

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?