Clermont sans forcer

  • Clermont sans forcer
    Clermont sans forcer
Publié le , mis à jour

Dominateurs physiquement, les Clermontois n’ont pas eu à forcer leur talent pour venir à bout d’une équipe paloise décevante. Bonus offensive en poche, l’ASMCA reste leader du Top 14.

Clermont - Pau : 35 - 10

Par Léo Faure, envoyé spécial

Le résumé

Les Clermontois ont fait le boulot. Rien d’extravagant mais avec sérieux, et ce qu’il fallait d’engagement pour s’assurer le gain d’une rencontre où Pau se sera contenté de défendre (35-10). Dans un contexte de doublon et un stade mortifié par le froid, c’est bien suffisant.

Si Lopez laissait en route une première pénalité facile, la persévérance des Auvergnats était finalement récompensée par un essai de Vahaamahina, en bout de ligne et qui résistait au plaquage de deux défenseurs pour aplatir en coin. Trop latéraux et maladroits pour enfoncer immédiatement le clou, les Auvergnats attendaient la sirène pour finaliser concrétiser leur domination, par l’intermédiaire de Strettle en bout de ligne (mi-temps 16-3).

La deuxième période reprenait sur des bases similaires, si ce n’est un rythme légèrement plus enthousiasmant. Toujours à la manœuvre offensivement, les Clermontois franchissaient de nouveau la ligne d’en-but par Vahaamahina, sur une course à hauteur de Lopez pour son deuxième essai, puis Jacquet en force sur un temps fort proche de la ligne paloise.

Avec 27 points de retard (30-3), les Béarnais n’avaient plus rien à espérer si ce n’est de se faire plaisir. Ils jouaient enfin quelques ballons, cherchaient les extérieurs plutôt que se contenter d’un jeu à une passe stérile et trouvaient des espaces pour envoyer Vunibaka à l’essai. Pas de quoi faire trembler Michelin, alors que les Clermontois repartaient immédiatement de l’avant pour sécuriser de nouveau leur bonus. Ce qu’ils firent par l’intermédiaire de Gérondeau, en bout de ligne (score final 35-10)

L’homme du match : David Strettle

La bonne pioche se confirme. Arraché cet été aux Saracens alors qu’il venait de prolonger pour trois saisons puis démissionnaire d’un XV de la Rose en pleine préparation, l’Anglais était intenable, ce vendredi sur la pelouse de Marcel-Michelin. Grâce à ses appuis et sa pointe de vitesse tout d’abord, qui lui ont permis de gagner la quasi-totalité de ses duels. Surtout, Strettle a confirmé ce qu’on observe depuis le début de la saison : il est un joueur intelligent, qui cherche et trouve régulièrement la passe de plus. Y compris après contact, malgré son gabarit modeste. Avec Strettle, il se passe toujours quelque chose. Après lui aussi.

La fiche technique

À Clermont-Ferrand, vendredi 19 h 45 — 14 622 spectateurs

Clermont bat Pau 35 à 10

Arbitre : M. Marchat (Bourgogne)

Évolution du score : 3-0, 6-0, 11-0, 11-3, 16-3 (MT) 23-3, 30-3, 30-10, 35-10.

CLERMONT : 5E Vahaamahina (24e, 46e), Strettle (40e), Jacquet (57e), Gérondeau (73e) ; 2T Lopez (47e, 58e) ; 2P Lopez (9e, 15e).

PAU : 1E Vunibaka (65e) ; 1T (Fajardo 65e) ; 1P Fernandez (37e).

Carton jaune : Campo (faute répétée), Vunibaka (plaquage à retardement)

Blessé : Dry (genou droit)

Clermont : 15. Abendanon ; 14. Strettle, 13. Rougerie (22. Gear MT), 12. Vulivuli, 11. Planté ; 10. Lopez (21. P. Fernandez 75e), 9. Bruzulier (20. Radosavljevic 58e) ; 7. Bardy (19. Gérondeau 58e), 8. Lee, 6. Lapandry (cap.) ; 5. Vahaamahina (18. Van der Merwe 61e — 76e), 4. Jacquet ; 3. Ric (23. Kotze 47e), 2. Van Der Westhuizen (16. Rude 61e), 1. Chaume (17. Domingo 47e).

Pau : 15. Traille ; 14. Vunibaka, 13. Malie, 12. Vatubua, 11. Ratuvou (22. Daubagna 69e) ; 10. S. Fernandez (21. Fajardo 59e), 9. Lacrampe (20. Marques 59e) ; 7. Butler, 8. Coughlan, 6. Dougall (19. Domolailai 54e) ; 5. Ramsay (18. Dry 47e), 4. Pierre (cap.) ; 3. Murray (23. Natsarashvili 49e), 2. Campo (16. Boundjema 59e), 1. Jacquot (17. Hurou 59e).

BUTEURS

Lopez 2P/3, 1T/4 ; S. Fernandez 1P/2, Fajardo 1T/1

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?