• Tarbes en patron
    Tarbes en patron
Publié le / Modifié le
Pro D2

Tarbes en patron

Tout sauf un grand match, sans doute les méfaits d’une trop longue coupure. Les deux équipes ont manqué de précision dans leurs lancements et elles ont compensé par une défense agressive jusqu’au bout. Narbonne regrettera d’avoir dû jouer toute la partie en infériorité numérique ; Tarbes de n’avoir pas tiré, notamment en mêlée ordonnée, tout le parti de cet avantage et d’avoir ainsi laissé passer l’occasion de marquer un premier bonus offensif.

Tarbes — Perpignan 19-10 (13-3)

Par Georges Duthu

Résumé

Les Tarbais ont tiré parti de leur avantage numérique dans un premier temps en marquant deux essais amenés par leur pack supérieur en touche et en mêlée. Mais la maladresse de leur buteur d’une part et leur manque de maîtrise dans des situations avantageuses ont laissé les Biterrois dans le match. Ainsi, Ramoneda et les siens sont revenus à six points à peine à dix grosses minutes du final. Il a fallu un changement de buteur aux Tarbais pour assurer leurs succès.

Le fait du match

Incontestablement, le carton rouge infligé au troisième ligne biterrois, pour un placage irrégulier sur le talonneur tarbais Romain Casals (fracture de la cheville). L’Ex-Palois a manqué aux Héraultais non seulement dans le secteur défensif où il excelle, mais encore dans les phases de conquête : les Tarbais ont marqué leurs deux premiers essais sur des confrontations d’avants, sur maul de touche d’abord, sur un côté fermé derrière la mêlée ensuite.

Le plus bel essai

On retiendra celui inscrit par l’arrière bigourdan Adriaan Smit pour sa conception : derrière une mêlée au pied des poteaux biterrois, le numéro 8 Felipe Manu su relever le ballon à temps pour son centre Maxime Veau qui envoya son arrière à l’essai imparable puisqu’il manquait un défenseur sur le flanc de la mêlée héraultaise.

L’homme du match

Le troisième ligne tarbais Nicolas Garrault a joué fort dans tous les domaines du jeu et jusqu’au bout.

Fiche technique :

À TARBES — vendredi 19 h 30 — 2500 spectateurs

Arbitre : Mme Hanizet Midi-Pyrénées)

Tarbes : 2E Costa-Repetto (19e), Smit (33e) ; 3P Poet (27e, 47e), Tranier (73e)

Béziers : 1E Ramoneda (68e) ; 1T, 1P (11e) Munro

Carton rouge : Barrère (5e)

Tarbes 15. Smit (22. Cabanne 46e) ; 14. Vunisa, 13. Veau, 12. Tranier, 11. Rubio ; 10. Poet, 9. Vergallo (20. Roussarie 65e) ; 7. Barrault, 8. Manu (18. Tuaimalo 80e), 6. Collet (cap) ; 5. Timani (19. Veyret 62e), 4. Lockley ; 3. Giudicelli (23. Negrotto 53e), 2. Casals (17. Costa-Repetto 6e), 1. Schuster (16. Stroe 75e)

Non entré en jeu :, 21. Demai-Hamecher

Béziers : 15. Peyras-Loustale (22. Puletua 48e) t ; 14. Gmir, 13. Max, 12. Chetchenko (21. Gerber 48e), 11. Touizini ; 10. Munro, 9. Valentine (20. Bisman 66e) ; 7. Ramoneda, 8. Bourdeau 19. Lavetanakoroi 72e), 6. Barrère ; 5. Battye (cap. 18. Ceyte 55e), 4. Lambey ; 3. Brison (23. Tokotuu 48e), 2. Pinto Ferrer (16. Fualau 53e), 1. Fernandès Moreira (17. Manukula 48e)

Les meilleurs :

À Tarbes, Garrault, Vergallo, Costa-Repetto, Rubio ; À Béziers, Battye, Bourdeau, Ramoneda, Valentine.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir