Quand Toulouse accélère...

  • Quand Toulouse accélère...
    Quand Toulouse accélère...
Publié le , mis à jour

Le Stade toulousain s’impose logiquement face au Stade Rochelais au bout d’un match aux visages multiples qui laisse finalement des regrets dans chaque camp.

Des deux équipes qui s’opposaient durant cette rencontre, l’on pourra dire qu’elles ont joué sur courant alternatif. Si la première mi-temps fut aussi laborieuse qu’un match de reprise après quatre semaines de trêve le laissait augurer (Toulouse menait 10-8 à la pause après que chaque formation ait inscrit un essai), le deuxième acte offrit un spectacle beaucoup plus intéressant. Et six nouveaux essais ! Parvenant à accélérer enfin son jeu, le quadruple champion d’Europe faisait le break dès le retour des vestiaires en inscrivant trois essais en dix minutes (44e, 51e, 54e). Des essais collectifs et construits qui ravissaient le public d’Ernest-Wallon et laissaient craindre le pire pour les Maritimes. Mais, jusque-là très agressifs en défense, ces derniers ne se laissaient pas abattre et, répliquaient en plantant deux essais en deux minutes. Revenus à 22-29, les Rochelais faisaient le forcing mais une nouvelle pénalité de Flood et un essai de Clerc à la 82e mettaient un terme à leurs espoirs de victoire, ou simplement de bonus défensif (39-22). Les Toulousains, pour leur part, pouvaient bien regretter d’avoir connu une baisse de régime à l’heure de jeu, qui leur coûtait (encore une fois) un précieux point de bonus offensif.

Le tournant du match : Le rouge de Sénéca

Il restait à peine quatre minutes dans cette rencontre et les Rochelais, menés 32-22, poussaient fort pour aller chercher un point de bonus offensif. La main sur le ballon, présents dans le camp de Toulouse, ils se faisaient pressants. Jusqu’à la 76e et un plaquage haut de Yacouba Camara sur Kévin Gourdon. S’en suivait une bagarre entre les deux équipes et un très vilain geste du talonneur remplaçant rochelais Jordan Sénéca, qui assénait un coup de poing en plein visage à Jean-Marc Doussain. Après avoir fait appel à la vidéo, l’arbitre de la rencontre, M. Chalon, sortait logiquement le jaune pour Camara... Et le rouge, tout aussi logiquement, pour Sénéca. La fin des espoirs maritimes qui allaient alors prendre la marée, en mêlée notamment, et un essai supplémentaire sur la dernière action du match.

Le plus bel essai : Benjamin Lapeyre (60e)

A l’heure de jeu, les Rochelais étaient menés 29-15. S’ils venaient d’inscrire un essai deux minutes plus tôt par leur demi de mêlée remplaçant Jules Le Bail, ils restaient surtout sur trois essais encaissés en dix minutes (44e, 51e, 54e). C’est alors que Levani Botia allait enflammer Ernest-Wallon. Sur un renvoi capté par Gourdon, les Rochelais s’organisaient et la balle arrivait au Fidjien qui, de ses 22 mètres, se lançait dans une course de cinquante mètres et, après avoir éliminé quatre défenseurs, servait son compatriote Kini Murimurivalu sur son aile. Ce dernier, dans un numéro d’équilibriste, parvenait à faire une passe acrobatique à Benjamin Lapeyre sur les 22 mètres toulousain. Ce dernier n’avait alors plus qu’à courir dans une défense désorganisée pour conclure un magnifique essai de 80 mètres.

A Toulouse, vendredi 21 heures

Arbitre : M. Chalon (Limousin). 13129 spectateurs. Evolution du score : 0-3, 7-3, 10-3, 10-8 (MT) 15-8, 22-8, 29-8, 29-15, 29-22, 32-22, 39-22.

TOULOUSE : 15. Médard (20. Poitrenaud, 73e) ; 14. Clerc, 13. David (22. McAlister, 56e), 12. Fritz, 11. Matanavou ; 10. Flood, 9. Bézy (21. Doussain, 56e) ; 7. Gray (18. Galan, 75e), 8. Harinordoquy (cap., 19. Lamboley, MT), 6. Camara ; 5. Tekori, 4. Millo-Chlusky ; 3. Aldegheri (23. Muller, 45e-77e), 2. Flynn (16. Tolofua, 60e), 1. Kakovin (17. Steenkamp, 60e).

Points : 5E Flood (22e), Lamboley (44e), Fritz (51e), Gray (54e), Clerc (80e), 4T Flood (23e), Bézy (52e, 56e), Doussain (80e), 2P Flood (34e, 66e).

Carton jaune : Camara (76e).

LA ROCHELLE : 15. Lapeyre ; 14. Barraque (22. Bouldoire, 52e), 13. Aguillon, 12. Botia, 11. Murimurivalu (21. Fortassin, 67e) ; 10. Holmes, 9. Januarie (20. Le Bail, 43e) ; 7. Amosa (19. Guyot, 62e), 8. Gourdon, 6. Kieft (1. Synaeghel, 77e) ; 5. Lagrange (18. Sazy, 57e), 4. Eaton (cap.) ; 3. Kaulashvili (23. Pelo, 57e), 2. Roumieu (16. Gau, 45e), 1. Synaeghel (17. Sénéca, 67e).

Points : 3E Roumieu (39e), Le Bail (58e), Lapeyre (60e), 1P Holmes (5e), 2T Holmes (60e, 62e).

Carton rouge : Sénéca (76e).

Buteurs : Holmes : 1P/1, 2T/3 ; Barraque : 0P/1 ; Flood : 2P/3, 1T/2 ; Bézy : 2T/2 ; Doussain : 1T/1.

Les meilleurs : A Toulouse : Gray, Tekori, David, Fritz, Flood, Flynn ; A La Rochelle : Gourdon, Kieft, Botia, Lapeyre.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?