Richie McCaw l’éternel

  • Richie McCaw l’éternel
    Richie McCaw l’éternel
Publié le , mis à jour

Richie McCaw est de ces joueurs adulés, critiqués, détestés, admirés,.. et si finalement c'était ce qui définissait les grands joueurs ? Quoi que le terme « légende » serait, pour le coup, plus approprié.

« Il me paraît incroyable que, aujourd'hui, on puisse si facilement enfiler le numéro 7 des All Blacks. Ce McCaw n’a fait qu’une saison de NPC et on le sélectionne déjà ? Autant donner le maillot au premier venu ». Madame Irma, comprenez Josh Kronfeld avait eu l’œil quand, en 2001, il remettait en question son sélectionneur, John Mitchell, qui avait fait confiance à un jeune rookie : Richie McCaw. Pourtant à l’époque le jeune troisième ligne avait impressionné les observateurs, étant élu homme du match (face à l'Irlande).

Quatorze années plus tard il est, tout simplement, devenu le joueur le plus capé de l'histoire du rugby international (statistiques réalisées avant France Nouvelle-Zélande) :

 

 

S’'il avait égalisé le record de Brian O'Driscoll lors du Four Nations il est depuis le seul détenteur de ce record. D'autant plus que l'Irlandais ne comptait « que » 133 capes avec le XV du trèfle pour 8 feuilles de matchs avec le Lions Britanniques. En revanche la barre symbolique des 150 sélections semble difficile à franchir, étant donné qu'il souhaite raccrocher les crampons (avec la Nouvelle-Zélande) après le mondial et que, dans le meilleur des cas, il ne lui reste plus que trois rencontres à disputer.

QUATORZE ANS DE (TRÈS) HAUT NIVEAU

Avec les All-Blacks, Richie McCaw comptabilise plus de 88 % de victoires, sept titres en Tri-Nations, trois Rugby Championship (Four-Nations) et un titre mondial, obtenu au nez et à la barbe des Français en 2011, en attendant un second trophée Webb Ellis fin octobre ?

 

 

Meilleur joueur du monde 2006, 2009 et 2010, le troisième ligne aile qui avait martyrisé les Bleus en 2011, a été capitaine des All Blacks à 107 reprises, ce qui fait de lui le seul joueur à dépasser le cap des cent capitanats, loin devant Brian O'Driscoll (84) ou John Smit (83). Sous ses ordres, les All-Blacks ont remporté plus de 89 % de leurs rencontres. Un record pour un joueur qui a mené son pays à quinze reprises ou plus. Il a d'ailleurs largement participé à ces victoires puisqu'il a inscrit la bagatelle de 135 points, ce qui fait de lui le cinquième scoreur du squad néo-zélandais à la Coupe du monde, derrière Dan Carter (1516), Julian Savea (150), Ma'a Nonu (145), Beauden Barrett (191). Il est ainsi devant des joueurs comme Conrad Smith (130) ou même Ben Smith (85).

Une série de statistiques qui prouvent, non pas que Richie est un grand joueur car tous les amateurs du rugby ont observé ses exploits, mais bien qu'il est une légende de l'’ovalie. P.I-R.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?