La leçon de rugby

  • La leçon de rugby
    La leçon de rugby
Publié le , mis à jour

Après 80 minutes de démonstration de rugby offerte par les Néo-Zélandais, les Français quittent le Mondial par la petite porte. Et les All Blacks retrouveront les Sud-Africains en demi-finale.

Nouvelle-Zélande – France 62-13

Par Justine Esteve et Mathias Lenzi

Le résumé

Très vite, les Néo-Zélandais sont entrés dans le match de la meilleure des façons. À l’inverse des Français… Dès la onzième minute, les Black marquaient leur premier essai et les Français perdaient leur ouvreur. Fred Michalak sortait sur blessure alors même que le match avait à peine débuté. Première grosse désillusion pour les Français. La première d’une longue liste. Car, malgré le bon travail de Louis Picamoles sur l’unique essai français, les Blacks ont enchaîné les phases de jeu et les essais. Neuf en tout. Avec notamment un triplé de Savea et un doublé de Kerr-Barlow. Difficile de sortir un point positif côté français tant les joueurs de Philippe Saint-André ont été submergés par les Blacks. Si la défense a tenu bon quelque temps, les brèches ont fini par se creuser et la porte de l’en-but s’est vite retrouvée grande ouverte. Et la conquête n’a pas non plus été bonne côté tricolore avec quatre touche perdue sur lancés français. Le bilan est clair : les Blacks ont été sur un vrai petit nuage ce soir et les Français, impuissants et trop légers sur le plan physique, n’ont absolument rien pu faire.

L’essai du match

Le deuxième essai de Julian Savea juste avant la pause est sans doute le plus beau de cette partie. Pourtant, avec neuf essais, les Blacks ont fait de très belles réalisations tout au long de la partie. Sur ce deuxième essai, l’ailier des Blacks fait un travail énorme. Sur une chandelle de Carter, Ben Smith récupère le ballon dans les bras de Louis Picamoles. Le ballon fini par arriver sur l’aile ou Julian Savea lancé à pleine puissance écarte Noa Nakaitaci d’un énorme raffut puis Scott Spedding pour marquer en coin.

L’homme du match

Beaucoup auraient pu avoir ce titre ce soir côté Blacks mais, une fois de plus, on retrouve Julian Savea. Par son triplé, l’ailier des Hurricanes a été tout simplement énorme dans les phases de jeu et a fait marcher sa puissance à de nombreuses reprises. Ses essais sont la meilleure image de son match : puissance, intelligence de jeu, vitesse. Ce joueur a fait un match parfait !

La fiche technique

A Cardiff – Millennium Stadium – samedi 21 h – 71 619 spectateurs

Arbitre : M. Owens (GAL)

Évolution au score : 3 – 0, 3 – 3, 10 – 3, 10 – 6, 17 – 6, 24 – 6, 24 – 13, 29 – 13 (MT) ; 34 – 19, 39 -19, 41 – 13, 48 – 18, 55 – 18, 62 – 13.

Nouvelle – Zélande : 9E Retallick (11e), Milner – Skudder (23e), Savea (29e, 38e, 59e), Kaino (49e), Read (64e), Kerr-Barlow (68e, 70e), 7T (11e, 23e, 29e, 59e, 64e, 68e, 71e) Carter, 1P (6e) Carter

France : 1E Picamoles (36e), 1T (36e) Parra, 2P (10e) Spedding, (15e) Parra.

Carton jaune : Picamoles (46e)

Blessé : Michalak

Nouvelle – Zélande : 15. B. Smith ; 14. Milner-Skudder (22. B. Barrett mt), 13. C. Smith (22. SB Williams 52e), 12. Nonu, 11. Savea ; 10. Carter, 9. A. Smith (21. Kerr – Barlow 65e) ; 7. McCaw (cap.) (20. Cane 68e) 8. Read 6. Kaino (19. Vito 65e) ; 5. S. Whitelock, 4. Retallick ; 3. O. Franks (18. Faumuina 51e), 2. Coles (16. Mealamu 60e), 1. Crockett (17. Moody 28e)

France : 15. Spedding ; 14. Nakaitaci, 13. Dumoulin (23. Bastareaud 60e), 12. Fofana, 11. Dulin ; 10. Michalak (22. Tales 11e), 9. Parra (21. Kockott 68e) ; 7. B. Le Roux, 8. Picamoles (19. Chouly 72e), 6. Dusautoir (cap.) ; 5. Maestri, 4. Papé (20. Nyanga 47e) ; 3. Slimani (18. Mas 60e), 2. Guirado (16. Szarzewski 56e), 1. Ben Arous (17. Debaty 61e)

Buteurs

Carter 7T/9, 1P/1 ; Parra 1T/1, 1P/2, Spedding 1P/1.

Les meilleurs

Nouvelle – Zélande : Coles, Retallick, Whitelock, Kaino, Read, McCaw, A. Smith, Savea, Nonu, Milner-Skudder, B. Smith. France : Le Roux, Picamoles, Spedding.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?