La presse constate les dégâts

  • La presse constate les dégâts
    La presse constate les dégâts
Publié le , mis à jour

Au lendemain de la terrible humiliation vécue par le XV de France face aux All Blacks, les médias français n’ont pas mâché leurs mots. Et les étrangers non plus d’ailleurs…

« Le désastre ». Ce dimanche matin, dans les kiosques français, la une de l’Équipe, ne fait pas de cadeau aux Bleus de Philippe Saint André et encore moins à PSA lui-même. Et il n’est pas le seul d’ailleurs. Que ce soit le staff, les joueurs ou les membres des plus hautes institutions du rugby français, tout le monde en prend pour son grade. La Dépêche du Midi qui titrait « Humiliés » ce matin, comme Le Parisien qui n’a pas fait dans la dentelle non plus, parlant de « gueule de bois à prévoir » pour les joueurs du XV de France.  Et n’hésitait pas à dénoncer l’attitude de cette équipe qui a « envoyé une image pathétique et pitoyable ». Sur internet, le site du Figaro n’a pas hésité à titrer « Le jour de honte est arrivé » expliquant dans le papier que cette issue était attendue depuis des mois voire des années. Des mots qui seront repris dans les médias anglo-saxons tant ils ont été forts.

LE « RIDICULE TOP 14 » MIS EN CAUSE

Coté Néo-Zélandais, le journal New-Zealand Herald n’a pas hésité à mettre en avant les propos de l’ancien sélectionneur des All Blacks Graham Henry. Ce dernier expliquant que le « rugby français payait aujourd’hui le prix d’un Top 14 ridicule » et mettant en avant le fait que les championnats français s’entêtent à recruter les meilleurs joueurs mondiaux, n’hésitant pas à les comparer avec la Premier League anglaise au football. Justement côté anglais, le journal « The Guardian » a pris le parti de mettre en avant la performance exceptionnelle des Néo-Zélandais plutôt que de s’attarder sur la débâcle des Bleus. C’est aussi ce qu’a préféré écrire le Times du Royaume-Uni qui s’est attardé sur l’énorme performance de l’ailier des Hurricanes, Julian Savea. De même pour l’Irish Times qui a tout de même rappelé que « jamais un tel score n’avait été vu en quart de finale de Coupe du monde ».

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?