Les Argentins passent au vert

  • Les Argentins passent au vert
    Les Argentins passent au vert
Publié le / Mis à jour le

Les Pumas l’ont fait ils ont battu les Irlandais (43 – 20) et se qualifient pour la demi finale. Au terme d’un match assez disputé, les protégés de Daniel Hourcade ont décroché leur ticket, ils rencontreront la semaine prochaine le vainqueur de la rencontre Australie – Écosse.

Irlande – Argentine 20 – 43

Par Mathias Lenzi

Le résumé

Les Irlandais ont flanché à cause d’un début et d’une fin de match tonitruants des Argentins. Les Argentins ont surclassé les Irlandais en vitesse et en puissance en début de match inscrivant rapidement deux essais de Moroni et Imhoff. Les Irlandais se sont ensuite réveillés profitant de l’infériorité numérique argentine suite au carton jaune de Ramiro Herrera à la 17e minute. Avec beaucoup d’agressivité et fidèles à leur jeu, les hommes de Joe Schmidt ont grignoté l’écart au score. Avec une entrée remarquée de Luke Fitzgerald suite à la blessure de Tommy Bowe. Avec deux essais et des pénalités de Madigan, les Irlandais n’étaient menés que de 6 points à 12 minutes de la fin. Cependant Madigan a manqué deux pénalités et les Irlandais ont commis quelques erreurs en fin de match. Avec un Sanchez magistral au pied et une vitesse dans le jeu retrouvé en fin de match, les Argentins ont su se déployer rapidement au large face à la défense resserrée prônée par Joe Schmidt et retrouver des décalages pour inscrire deux derniers essais par Tuculet et Imhoff leur assurant la victoire. Les Argentins se hissent donc une nouvelle fois en demi finale et impressionnent encore par leur niveau de jeu. Leur participation au Four Nations n’y est pas pour rien. Ils affronteront soit l’Australie soit l’Écosse. Quant aux Irlandais, ils ne parviennent toujours pas à remporter des matchs de phase finale de Coupe du monde. Pas épargnés par les blessures ils quittent cette Coupe du monde

Le tournant du match

À la 68e minute, les Argentins ne mènent que de 6 points. Ils campent dans les 22 mètres Irlandais. Landajo écarte sur Sanchez. L’ouvreur allonge une superbe passe pour De la fuente qui sert Hernandez. Le centre argentin donne le ballon à Tuculet qui redresse sa course et parvient à aplatir malgré le trou de deux Irlandais. Avec la transformation de Sanchez, les Argentins font le break à la 69e et mènent de 13 points. L’essai d’Imhoff qui survint quelques minutes plus tard finit le travail.

Le fait du match

Les Irlandais ont été dépassés en début de match et en fin de match. Mais à partir de la 25e minute et jusqu’à 10 minutes avant la fin du match, les Irlandais sont revenus dans les matchs grâce à deux essais et à l’entrée remarquée et remarquable de Luke Fitzgerald. L’ailier irlandais s’est notamment illustré par un essai inscrit à la 26e minute. Après un ruck au niveau des 45 mètres argentins dans l’axe du terrain, Murray écarte à gauche sur Madigan qui allonge sa passe vers Henshaw, le centre irlandais résiste au plaquage de Moroni, fixe Sanchez et décale Fitzgerald en bord de touche. Tout en vitesse l’ailier remplaçant laisse Tuculet de marbre et va aplatir. Au retour des vestiaires, l’ailier a encore frappé, après une touche irlandaise à 35 mètres de l’en-but argentin et une phase de jeu, Murray écarte sur Fitzgerald placé en premier attaquant. Il baisse la tête, casse le plaquage de Senatore, allonge sa foulée et parvient à servir Jodi Murphy sur sa gauche malgré le plaquage de Cordero. Le troisième va marquer un essai qui permet aux Irlandais de revenir à trois points des Argentins à la 44e minute.

Le plus bel essai

Les essais argentins ont été splendides cet après-midi. A commencer par le premier inscrit par Matias Moroni marqué à la 3e minute. Dans ses 40 mètres, Juan Martin Hernandez tape une chandelle plein axe. Un des deux premiers essais argentins. Elle retombe à hauteur des 45 mètres irlandais. À la lutte avec Ian Madigan, Joaquin Tuculet s’impose dans les airs, il passe par le sol. Le ballon rebondit sur la droite. Pablo Matera arrive lancé et dépose deux joueurs. Landajo inverse sur la gauche vers Sanchez, qui donne le ballon à Juan Martin Fernandez Lobbe. Celui-ci allonge une passe sautée vers Santiago Cordero. Il mystifie Dave Kearney, fixe l’arrière Rob Kearney et décale Matias en bord de ligne qui n’a plus qu’à aller aplatir. Environ cinq minutes plus tard, les Argentins rééditent la performance. Au sortir d’un ruck sur les 45 mètres argentins, Juan Martin Hernandez sert Petti qui retrouve dans le dos Tuculet intercalé dans la ligne. Il redresse sa course et donne le ballon à Sanchez. L’ouvreur argentin réalise une passe au contact sur Dave Kearney pour servir Santiago Cordero. L’ailier accélère, à l’entrée des 22 mètres irlandais en bord de touche, il tape un petit coup de pied par-dessus qui prend de court Conor Murray et Rob Kearney, Juan Imhoff se retrouve à la retombée du ballon et aplatit in extremis juste avant la ligne de ballon mort.

L’homme du match

Nicolas Sanchez, l’ouvreur argentin a été décisif cet après-midi, il le devient le meilleur marqueur de la Coupe du monde. Avec 23 points à lui tout seul il n’a pas raté le rendez-vous n’échouant que sur une pénalité et un drop. De plus il s’est avéré être un très bon animateur, il a effectivement su permettre à son équipe d’aller rapidement chercher les extérieurs alors que la défense irlandaise joue très serrée. Ou même en étant dans la ligne comme sur le deuxième essai. Plusieurs Argentins ont également réalisé une performance majuscule comme Matias Moroni qui a inscrit un essai mais qui a aussi été très précieux en défense. L’ailier Santiago Cordero a encore montré ses qualités d’appuis et de vitesse, tranchant et vif il a souvent trouvé les intervalles. Tout comme Juan Imhoff et Joaquin Tuculet. Devant, les flankers Juan Martin Fernandez Lobbe et Pablo Matera ont raté très peu de plaquage et se sont montrés disponibles en attaque. Matera principalement dans un registre de puissance et dans l’avancée quand Fernandez Lobbe a plutôt le rôle de relais entre avants et trois-quarts, il réalise un magnifique offload sur le dernier essai d’Imhoff. Enfin la deuxième ligne argentine a encore impressionné. Les Irlandais n’ont pas été ridicules, Healy et Best ont livré un sacré combat, tout comme Devin Toner. Mais ils ont commis des petites erreurs tout au long du match à l’image de Conor Murray et ont surtout joué contre des Argentins qui ont su aller chercher rapidement la zone des 15 mètres à l’extérieur.

La fiche technique

À Cardiff – Millennium Stadium – dimanche 14 h – 72 316 spectateurs

Arbitre : M. Garcès (FRA)

Évolution au score : 0 – 7, 0 – 14, 0 – 17, 3 – 17, 3 – 20, 10 – 20 (MT), 17 – 20, 17 – 23, 20 – 23, 20 – 26, 20 – 33, 20 – 40, 20 – 43.

Irlande : 2E Fitzgerald (26e), J. Murphy (44e), 2T (26e, 44e) Madigan, 2P (19e, 52e) Madigan.

Non-entré en jeu : 22. P. Jackson

Blessé : Bowe (genou)

Argentine : 4E Moroni (3e) Imhoff (10e, 72e), Tuculet (69e) 4T (4e, 10e, 69e, 73e) Sanchez, 5P (13e, 21e, 50e, 63e, 77e) Sanchez

Carton jaune : Herrera (plaquage à l’épaule 17e)

Non-entré en jeu : 23. Gonzalez Amorosino

Irlande : 15. R. Kearney ; 14. Bowe (23. Fitzgerald 13e), 13. Earls, 12. Henshaw, 11. D. Kearney ; 10. Madigan, 9. Murray (21. Reddan 70e) ; 7. C. Henry 8. Heaslip (cap.) 6. J. Murphy (20. Ruddock 70e) ; 5.Toner, 4. I. Henderson (19. Ryan 71e) ; 3. Ross (18. White 51e), 2. Best (16. R. Strauss 66e), 1. Healy (17. McGrath 51e)

Argentine : 15. Tuculet ; 14. Cordero, 13. Moroni (22. De la Fuente 68e), 12. Hernandez, 11. Imhoff ; 10. Sanchez, 9. Landajo (21. Cubelli 52e) ; 7. Fernandez Lobbe, 8. Senatore (18. Orlandi 23e – 28e, 20. Isa 50e), 6. Matera ; 5. Lavanini, 4. Petti (19. Alemanno 60e) ; 3. Herrera (18. Orlandi 72e), 2. Creevy (cap.) (16. Montoya 55e), 1. Ayerza (17. Noguera Paz 67e)

BUTEURS

Madigan 2T/2, 2P/4 ; Sanchez 4T/4, 5P/6, 0DG/1.

LES MEILLEURS

Irlande : Healy, Best, Fitzgerald Argentine : Creevy, Petti, Lavanini, Matera, Fernandez Lobbe, Landajo, Sanchez, Moroni, Imhoff, Cordero, Tuculet.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir