Une déroute en chiffres

  • Une déroute en chiffres
    Une déroute en chiffres
Publié le / Mis à jour le

Retour en chiffres sur la domination des All Blacks face à la France. Statistiquement, les Français n’ont pas été vraiment ridicules mais ce fut une toute autre chose sur le terrain samedi soir.

Des All Blacks plus tueurs et des Français toujours aussi stériles

Paradoxalement, les All Blacks ont plus défendu que les Français. Ces derniers ont effectivement plus tenu le ballon en deuxième mi-temps avec 56 % de possession pour les Français et 57 % d’occupation. Les Français ne sont cependant pas parvenus à marquer. Au global, le match a plutôt été équilibré en termes de possession (49 % pour les Français, 51 % pour les Blacks) et en termes d’occupation (48 % / 52%).

Malgré une possession quasi équivalente les All Blacks ont parcouru beaucoup plus de mètres balle en main. Avec 732 mètres. Quasiment un tiers opéré par pour le trio Savea (137 mètres), Ma’a Nonu (107 mètres) et Ben Smith (91 mètres). Par ailleurs, en termes de nombre de défenseurs battus les chiffres sont proches. Mais bien évidemment, les All Blacks l’ont fait dans des zones plus sensibles à savoir près de la ligne française ce qui a entraîné des essais. En revanche, en termes de franchissements, il n’y a pas eu photo puisque les Blacks ont franchi deux fois plus.

Des turnovers qui se paient cash

Les turnovers ont parfaitement été exploités par les All Blacks qui ont souvent amené des essais. À l’instar de l’essai de Brodie Retallick ou encore celui inscrit par Jerome Kaino en seconde mi-temps après un ballon récupéré par Julian Savea.

Une touche française dépassée

C’est l’un des gros points noirs français. Kieran Read et Samuel Whitelock ont chacun volé deux touches aux Français. Quand les Français n’ont subtilisé qu’un seul ballon aux Blacks. Les Néo-Zélandais terminent le match avec 90 % de ballons pris sur leur lancer contre seulement 71,4 % pour les Français.

Des statistiques paradoxales à propos des rucks

La statistique des rucks ne reflète pas la domination des All Blacks dans ce secteur. Leur statut de spécialistes mondiaux dans cet exercice n’est pas galvaudé. Les All Blacks se sont moins consommés dans les rucks tout en étant aussi efficaces ce qui permettait aux avants d’être disponibles dans le jeu courant et de déstabiliser la défense française. Les Français ont souvent toutes les peines du monde à assurer la conservation du ballon et la continuité.

Nonu au-dessus de tout, tel un vrai cinq huitième

Pour sa 101ème sélection, Ma’a Nonu a réalisé une performance majuscule, certains le critiquaient les semaines dernières mais ses statistiques sont impressionnantes.

Des Français dépassés mais disciplinés

Les Français ne sont pas parvenus à capitaliser sur les pénalités concédées par les All Blacks dans leur camp que ce soit sur pénaltouche ou dans l’exercice des tirs au but. Le carton jaune dont a écopé Louis Picamoles a définitivement coupé les ailes des Bleus en début de seconde mi-temps. C’était le premier carton jaune des Français dans cette Coupe du monde et ce sera le dernier… On dit souvent que la discipline est cruciale à ce niveau, cependant elle l’est pour faire la différence lorsque deux équipes sont performantes dans les autres secteurs… En l’occurrence, la France a été dépassée partout.

M. L.

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir