Beauxis très près du retour

  • Beauxis très près du retour
    Beauxis très près du retour
Publié le , mis à jour

Après trois mois d’absence, il s’entraîne avec le groupe. Le numéro 10 bordelais pourrait revenir la semaine prochaine en Top 14.

On espérait pour la beauté du symbole qu’il reviendrait à la compétition contre Toulouse, son ancien club. Mais le staff technique de l’UBB en a décidé autrement. Lionel Beauxis attendra encore une semaine pour faire son retour à la compétition. Sa blessure à un biceps n’est pas guérie à cent pour cent même si le joueur s’est entraîné toute la semaine avec ses coéquipiers. Depuis le bord de la touche, seul un gros bandage à son bras rappelait qu’il était convalescent « J’ai commencé les séances avec opposition dès lundi. Je me sens très bien. J’ai réintégré l’équipe depuis trois semaines et je me suis testé en opposition et ça s’est très bien passé. »

Ces derniers mois son nom est resté associé à la malchance : « Oui je me suis blessé lors du premier entraînement, un coup de coude sur mon biceps qui m’a rendu indisponible pour trois mois. J’ai pu éviter l’opération car il s’agissait exactement du tendon des rotateurs, disons que c’est un peu moins grave, mais tout aussi embêtant. J’ai eu beaucoup de travail de rééducation. » On se souvient aussi de la fameuse pénalité manquée face à Toulouse justement lors de la dernière journée de la saison régulière. Un événement surcommenté car ce coup de pied aurait pu envoyer le club en barrages, l’épisode fut douloureux évidemment mais le joueur ne souhaite pas en faire des tonnes, fidèle à son tempérament pudique : « Oui, vous savez, ça c’est très loin derrière. Bien sûr, ce fut dur dans les premiers jours mais le club a eu la chance de jouer derrière un match qualificatif pour l’Europe. On ne m’en a plus reparlé au club. » Il est donc focalisé sur l’avenir : « J’avais bien travaillé durant notre premier bloc de préparation physique, le meilleur allait commencer pour moi. Du coup, avec ma blessure, j’ai refait une préparation. Je n’ai jamais arrêté totalement, j’ai continué à travailler avec le bas du corps. Depuis trois semaines, j’ai repris le travail du haut du corps et notamment la musculation. Et je viens de reprendre les tirs au but » Il se situe à 90 pour cent de son potentiel « avec encore quelques légères douleurs mais les entraînements en opposition m’ont rassuré. » Il pourrait donc retrouver le groupe dès la semaine prochaine contre La Rochelle dans un contexte finalement de plus en plus concurrentiel. Il y a cinq hommes qui peuvent prétendre au numéro 10 à Bordeaux : lui-même, Bernard, Lonca, le nouveau venu Hickey et même Serin en dépannage. À trente ans, il a encore le temps de vivre des moments forts servit par son habileté gestuelle et son jeu au pied car derrière le raté des Sept Deniers, se cache une pénalité lointaine décisive face à Oyonnax une semaine auparavant. Elle avait envoyé l’UBB vers le barrage européen, à Bordeaux beaucoup ne l’ont pas oublié. Jérôme Prévôt

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?