Afrique du Sud – Nouvelle-Zélande : les meilleurs ennemis

  • Afrique du Sud – Nouvelle-Zélande : les meilleurs ennemis
    Afrique du Sud – Nouvelle-Zélande : les meilleurs ennemis
Publié le / Mis à jour le

Afrique du Sud – Nouvelle-Zélande sera la première demi-finale de cette Coupe du monde 2015. Un choc entre deux des favoris de la compétition.

La dynamique pour les Blacks :

Si les deux équipes ont rallié les quarts puis les demi-finales, le parcours des Boks a semblé plus chaotique que celui des Blacks. Défaits par les Japonais lors de la première rencontre (32-34) les Sud-Africains, qui voulaient mettre en place un jeu de mouvement, ont finalement changé leur fusil d’épaule, en s’appuyant sur leur qualité première : le combat. Avec des deuxièmes lignes destructeurs (Eben Etzebeth et la révélation Lood de Jager) et un jeu finalement réduit en deux passes, les Sud-Africains espèrent brider les Blacks et leur jeu de mouvement. Cette rencontre sonnera comme une opposition de style entre un jeu de puissance et un jeu plus aéré.

Les statistiques : Avantage pour Nouvelle-Zélande

 

Au vue de ces statistiques, les Néo-Zélandais partent avec une longueur rencontre, mais affrontent le pire adversaire qui soit, puisque l’Afrique du Sud affiche un taux de défaites bien inférieurs aux autres équipes internationales face aux All Blacks. À noter qu’en Coupe du monde, ce sont les Boks qui dominent les confrontations directes. Vainqueurs de la finale en 1995 (15-12) et de la petite finale en 1999 (22-18), les Sud-Africains s’étaient inclinés en quart de finale en 2003 (29-9). Ce sera ainsi la première fois que les Boks et les Blacks s’affrontent à ce stade de la compétition.

Le match dans le match : Savea/Pietersen

L’un est puissant, l’autre est… puissant. Ce sont deux monstres qui s’affronteront samedi à Twickenham. L’ailier droit des Sudafs est indiscutable depuis le début du mondial et si ce n’est pas un pur finisseur, JP Pietersen est un joueur d’expérience (63 sélections). International depuis 2006, champion du monde 2007 l’ailier Sud-Africains s’est distingué par son aisance sous les ballons hauts et son goût pour le combat. Du côté de Julian Savea ses qualités sont simples… il sait tout faire ! Rapide, puissant, avec des crochets virevoltants. Un ailier complet et… les Bleus se souviennent, puisqu’il leur a simplement inscrit un triplé samedi dernier. Son seul défaut est finalement sa défense, même si face à la France il n’a jamais été inquiété sur son aile gauche.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir