Les cinq leçons du bureau fédéral

  • Les cinq leçons du bureau fédéral
    Les cinq leçons du bureau fédéral
Publié le , mis à jour

Ce jeudi, la Fédération Française de Rugby et son président Pierre Camou ont mis en place un bureau fédéral exceptionnel pour tenter de trouver des solutions à la situation actuelle du rugby français.

Alors que le rugby français est au plus mal, les plus grandes institutions françaises de ce sport se sont retrouvées ce jeudi de manière exceptionnelle pour tenter de trouver, ensemble, des solutions pour la suite. Voici les cinq enseignements à tirer de cette première réunion de crise.

La famille recomposée

Alors que depuis la défaite écrasante du XV de France face à la Nouvelle-Zélande en quart de finale de Coupe du monde, toutes les instances du rugby semblaient rejeter la faute sur les autres, ce bureau fédéral exceptionnel a montré une « famille » unie. À la demande de Pierre Camou, président de la FFR, le président de la LNR, Paul Goze, l’ancien président de l’ERC, Jean-Pierre Lux et Didier Retière, directeur technique national de la FFR étaient présents. Seul Provale n’a pas été convié.

Priorité au XV de France

Avec pour objectif de retrouver une équipe de France compétitive cette réunion du rugby français aboutie sur une conclusion : il faut remettre le quinze de France « au centre de l’organisation du rugby français ». Pour cela, outre le rétablissement d’un dialogue constructif entre les clubs et la fédération, la FFR ne veut pas chercher des coupables mais évoluer dans une démarche « commune et constructive. » L’ensemble du rugby français, de la formation jusqu’au professionnel, sera soumis à des mesures dans les prochains mois.

Denis de crise

Depuis près d’une semaine, tout le monde annonce une véritable crise au sein du rugby français. D’ailleurs, en début de semaine, un communiqué de la LNR exprimait son mécontentement que les clubs servent de « bouc émissaire » à l’échec du XV de France. Pourtant, ce jeudi, l’heure était à la discussion entre les différentes institutions. En effet, plutôt que de continuer à se déchirer par médias interposés, les deux présidents, Paul Goze et Pierre Camou ont décidé de se souder et de discuter dans un climat le plus calme possible afin de trouver des solutions.

Un discours positif

Lors de ce bureau fédéral exceptionnel, les acteurs n’ont eu qu’un seul objectif : parler de la situation du rugby en France. À tous les niveaux. Pour eux, il est important de ne pas négliger les clubs amateurs mais aussi la formation des jeunes pour permettre à l’équipe de France de se perfectionner. Ainsi les carences du système français ont été abordées mais aussi ses points positifs.

La cellule technique au chevet du rugby français

Une cellule technique ayant pour objectif de donner au quinze de France les moyens d’être plus performant va également être créée. Pierre Camou, président de la fédération, et Paul Goze, président de la LNR se sont donnés une quinzaine de jours pour la constituer et lui donner « une feuille de route. »

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?