Match au sommet à Montpellier

  • Match au sommet à Montpellier
    Match au sommet à Montpellier
Publié le , mis à jour

La sixième journée promet d’être passionnante. Elle sera marquée par un Montpellier-Clermont de feu puisqu’il oppose les deux premiers du classement. Autres affiches alléchantes : Bordeaux-Toulouse, Pau-Brive et bien sûr le derby parisien.

La Coupe du Monde est quasiment derrière nous, le championnat reprend vraiment ses droits avec une belle journée. Elle sera d’abord marquée par le derby parisien, le Racing reçoit le Stade Français à Colombes. L’an passé, les hommes de Thomas Savare avaient battu à trois reprises ceux de Jacky Lorenzetti et ils avaient fini champions de France. Cette saison, le rapport de force a changé : le Racing a gagné quatre matches sur cinq, dont deux à l’extérieur (Toulon et Oyonnax). Le Stade Français en a perdu trois sur cinq dont un à domicile (Toulon). Si la logique est respectée, les « Ciel et Blanc » pourraient avoir treize points d’avance sur les « soldats roses ». À noter la présence de Flanquart chez ces derniers mais ni Papé, ni Slimani ni Parisse ne seront là. Mais si l’on se réfère au classement, le match le plus important aura lieu plus au sud. Le leader Clermont, toujours invaincu se déplacera à Montpellier, l’équipe en forme de ce début de championnat. Ce rendez-vous sera le match au sommet de la journée. Les Héraultais de Jake White ont même la possibilité de ravir la première place à leurs invités s’ils empochent un bonus offensif. Mas sera remplaçant et Trinh-Duc, touché à une épaule, est forfait. On verra bien ce que vaut le fameux Catrakillis à l’ouverture. Si les Clermontois l’emportent, ils feront déjà un trou en tête de cette phase régulière. Autre choc sur les bords de la Garonne entre Bordeaux et Toulouse. L’UBB semble avoir retrouvé une bonne dynamique, elle récupérera Guitoune. Toulouse a choisi de laisser ses internationaux français au repos. Tekori et le Joker Perez ne seront pas non plus présents. Les derniers matches entre les deux équipes ont débouché sur des scores très serrés, plutôt à l’avantage des Haut-Garonnais. Un succès girondin replacerait l’UBB dans le fameux Top 6. Une chose est sûre, le match fera presque le plein ou presque à Chaban-Delmas : 30 000 personnes au moins devraient y assister.

Agen doit marquer des points

Un autre match sera très chaud. Il opposera en queue de classement La Rochelle et Agen, l’avant-dernier et la lanterne rouge. Agen est apparu très faible la semaine dernière contre Bordeaux. Il se voit dans l’obligation de ramener au moins un point de son voyage sur les bords de l’Atlantique, sinon, les Lot-et-Garonnais verront forcément l’avenir en noir. Les Rochelais ne peuvent pas se permettre un deuxième faux-pas à domicile (après celui de la première journée contre Clermont). Ils seraient alors dans de sales draps, installés clairement dans la charrette de ceux qui luttent pour le maintien. Par contre-coup, le match Pau-Brive, vaudra cher. Les promus Palois auront à cœur de continuer leur parcours parfait à domicile (deux victoires en deux matches, contre des gros bras en plus, Toulouse et Montpellier). S’ils font la passe de trois, les hommes du capitaine Fumat (de retour après une gastro) seront sereins. Leurs adversaires brivistes tenteront de faire un coup à l’extérieur qui voudrait dire beaucoup une équipe censée jouer le maintien. Ils seraient alors nantis d’un bon matelas en vue d’une éventuelle série noire hivernale. Castres et Grenoble se retrouvent avec le même nombre de points, dix. Le match de samedi les départagera sachant que les Castrais seront bien sûr favoris. Ils ont tout gagné à domicile (Toulon et Oyonnax) et on sent les Grenoblois avec le moral en berne après leur défaite à domicile contre Montpellier. A vrai dire, seul le match Toulon - Oyonnax nous semble ordinaire tant les deux équipes sont de standings différents. Le RCT devrait faire jouer Guirado d'entrée de jeu, avec Tillous-Borde et Bastareaud dans le groupe. Si dans ces conditions, Oyonnax venait à réaliser l'exploit, cela ferait sacrément du bruit.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?