Canterbury veut retrouver son trône

  • Canterbury veut retrouver son trône
    Canterbury veut retrouver son trône
Publié le , mis à jour

Six fois vainqueurs de la compétition sur ses sept dernières années, les joueurs de Canterbury ont dominé la saison et se présente en finale avec la ferme volonté de retrouver leur titre.

On pourra croire qu’il s’agissait d’un accident de parcours… Mais la finale de la précédente édition de l’ITM Cup n’a pas accueilli les joueurs de la province du Canterbury. Pour rappel, elle s’était disputée entre Taranaki et Tasman, que les premiers cités l’avaient remporté de peu (36-32). Cette année, la logique historique a été respectée, et Canterbury a tenu son rang de province majeure de la Nouvelle-Zélande en dominant nettement le champion en titre, Taranaki en demi-finale : 46-20, le score fut sans appel. Auteurs de quatre essais contre trois pour leurs adversaires, les hommes du capitaine Luke Whitelock ont surtout fait la différence grâce aux six pénalités et aux quatre transformations de leur ouvreur, Tom Taylor. Avant cette demi-finale, ils avaient realisé une saison quasi-parfaite : 10 matchs, 9 victoires, six bonus offensifs et un défensif. Ils n’ont concédé qu’une seule défaite, à domicile contre Taranaki le 27 septembre (21-24). La semaine suivante, pour se venger, les joueurs du Canterbury ont passé quarante points à Tasman (25-39).

Piutau veut partir sur un titre

Ces succès, les joueurs du Canterbury les ont essentiellement construit sur leur rigueur défensive : avec seulement 177 encaissés, ils sont la deuxième meilleure défense du championnat. En général, Canterbury occupe le camp adverse, et pousse l’adverse à la faute dans le jeu au sol. Ils passent ensuite le relais à leur ouvreur, Tom Taylor, meilleur réalisateur du championnat (132 points) pour terminer le travail. En face, Auckland a néanmoins les atouts pour répondre, puisqu’ils disposent de la seconde meilleure attaque du championnat. Surtout, ce match opposera les deux meilleurs marqueurs de la compétition : George Moala pour Canterbury et Rob Thompson pour Auckland, qui ont marqué dix essais chacun. Mais l’homme à suivre côté Auckland sera Charles Piutau. En effet, l’arrière des Blacks quittera sa ville natale peu après cette finale pour rejoindre l’Irlande et l’Ulster, avec qui il s’est engagé : « Cette équipe ne jouera probablement plus jamais ensemble, alors il est certain que nous allons vivre un moment particulier. Je veux finir fort, et profiter au maximum de mes coéquipiers. » Titularisé à l’arrière, Piutau sait qu’il ne rejouera pas en Nouvelle-Zélande de sitôt : « Depuis que j’ai pris la décision de partir, ma priorité est de profiter de chaque moment. Cette finale, jouée à l’Eden Park, est une magnifique opportunité de le faire. »

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?