Castres, Pau : place au doute

  • Castres, Pau : place au doute
    Castres, Pau : place au doute
Publié le , mis à jour

La 6e journée du championnat à peine terminée, il est déjà temps de s’affoler. Après leurs défaites à domicile face à Grenoble et Brive, le Castres Olympique et la Section paloise semblent d’ores et déjà en difficulté.

Castres s’était juré le contraire : après une saison passée à courir après les victoires, Christophe Urios est arrivé d’Oyonnax comme le messie, le magicien des temps modernes. Suivi par des recrues d’envergures, Antoine Tichit, Benjamin Urdapilleta ou encore Alex Tulou et David Smith, on pensait le CO relancé, prêt à reconquérir le titre, à nouveau. Six journées de championnat plus tard, le plan ne semble pas fonctionner. Deux victoires en six matchs, un groupe d’avants et une charnière diminués par les blessures... Rien ne va plus. Ainsi, face à Grenoble, Castres est retombé dans ses travers sous les yeux ébahis de son manager Christophe Urios, comme impuissant face à une telle situation. De quoi s’affoler ? Il semblerait au vue de leur 9e place au classement et des deux déplacements qui attendent l’équipe tarnaise. Pour les Castrais, aller s’imposer à Clermont paraît être un défi fou, notamment avant de recevoir le Racing 92 à Pierre-Antoine. Décidément, le destin à jeté un sort aux Bleu et Blanc.

Pau, un pas en arrière ?

Promus dans ce Top 14, Simon Mannix et ses hommes étaient bien conscients que la tâche ne serait pas aisée pour parvenir à atteindre le milieu de tableau. Le résultat est sans appel : si les Palois sont parvenus à voler un match à domicile face au MHR et mettre dans le doute les Toulousains d’Ugo Mola le temps d’une rencontre, Brive a donné raison à leur expérience du Top 14, enfonçant ainsi les Verts dans leur terrible réalité : dans le marathon qui vient à peine de débuter dans cette seconde phase de championnat, ils partent dès le weekend prochain goûter au froid de l’Ain et au caractère des Oyonnaxiens avant de recevoir Agen. Eux, qui les avaient fait douter avant même que la saison ne débute, en leur infligeant un score aux allures de leçon en match amical à Armandie (40-14). Dans ce contexte et à la 11e place du classement général, c’est un fait, vivement que les mondialistes ne débarquent enfin ! RP

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?