Clap de fin pour Fernandez Lobbe

  • Clap de fin pour Fernandez Lobbe
    Clap de fin pour Fernandez Lobbe
Publié le / Mis à jour le

Ce vendredi, Juan Martin Fernandez Lobbe et les Pumas affronteront les Sud-Africains la petite finale de la Coupe du monde. L’occasion pour le troisième ligne toulonnais de participer à son dernier match en ciel et blanc.

Après onze années de bons et loyaux services avec les Pumas argentins, il est temps pour Juan Martin Fernandez Lobbe de dire « Adios » à la sélection nationale. Après le match pour la troisième place, le troisième ligne indiscutable de l’équipe de Daniel Hourcade mettre fin à sa carrière internationale à 33 ans. Lors de ses débuts en équipe nationale, le jeune Fernandez Lobbe de 23 ans évolue en Argentine au Liceo Naval. Son ascension sportive le mènera par la suite en Angleterre. Plus précisément dans le club des Sharks de Sale où il fréquente un certain Sébastien Chabal, entre autres. Malheureusement pour l’Argentin, il arrive dans ce club juste après une saison riche en titre. Les Sharks viennent d’être sacrés champions d’Angleterre, ont remporté le trophée des champions et ont atteint les quarts de finale de la Coupe d’Europe. C’est d’ailleurs, encore à l’heure actuelle, les derniers titres de ce club. Autant dire que ce n’est pas là-bas que le natif de Buenos Aires a fait évoluer son palmarès. D’ailleurs, après trois saisons, Juan Martin Fernandez Lobbe traverse la Manche puis la France pour rejoindre la rade à Toulon, en même temps qu’un certain Philippe Saint-André.

2012 l’année charnière

Entraîneur de Fernandez Lobbe pendant ses trois saisons à Sale, PSA a travaillé avec lui deux saisons de plus à Toulon. Pourtant ce n’est pas encore pendant cette période qu’il conquit des titres. En revanche, celui que l’on surnomme « Corcho » dans le milieu du rugby, va véritablement s’imposer au cœur de la sélection argentine. Devenu un véritable cadre dans cette équipe, il va participer aux Coupes du monde 2007, 2011 et donc 2015. Il a d’ailleurs été très souvent utilisé par les différents sélectionneurs, jouant à seize reprises dont quinze fois en tant que titulaires. 2012 sera le déclencheur de sa réussite en club. En effet, avec l’arrivée de Bernard Laporte à Toulon, le club varois est finaliste du championnat de France deux fois avant de finalement s’imposer face à Castres en 2013. Cette victoire française concorde parfaitement avec le moment où le RCT monte sur le toit de l’Europe. 2013, 2014, 2015, un triplé historique pour les hommes de Mourad Boudjellal qui raflent tout sur leur passage. Juan Martin Fernandez Lobbe est un joueur presque comblé. Il ne lui manque plus que deux choses : une victoire en Rugby Championship et la Coupe du monde. Malheureusement, face aux ogres du sud, les Pumas ont bien du mal à exister dans le Four Nations. Et pourtant. Cette année, ils ont réalisé l’exploit de s’imposer en Afrique du sud, laissant au passage la dernière place de la compétition aux Boks. Pas de victoire finale pour les Argentins mais la satisfaction d’avoir remporté ce match ô combien important. Arrivés au Mondial anglais, les Pumas n’ont qu’une idée en tête gagner le trophée ultime. Et ils se sont donné les moyens d’y arriver réalisant un parcours quasi parfait en poule, tombant de peu face aux Blacks. En demi-finale, les Wallabies ont tremblé mais se sont finalement imposés. Une véritable désillusion pour Fernandez Lobbe. « Nous sommes contents de notre parcours. Mais nous voulions être champions du monde » déclarait-il quelques instants après l’élimination des Pumas. Il avait ensuite ajouté vouloir tout donner pour ce dernier match du Mondial face aux Boks pour ramener une troisième place, comme en 2007. Et aussi pour finir sur une bonne note pour le troisième ligne toulonnais qui aura marqué de façon indéniable la sélection argentine. J.E.

La carrière internationale de Juan Martin Fernandez Lobbe en quelques chiffres

28/04/2004 : première sélection chez les Pumas face à l’Uruguay.

70 : le nombre de sélections chez les Pumas. 68 fois titulaire.

5 : le nombre d’essais inscrits en sélection

16 : le nombre de matchs disputés sur les trois Coupes du monde qu’il a joué. Sur 16 fois il a été titulaire 15 fois.

100 % : le pourcentage de match de Rugby Championship pour lesquels le Toulonnais a été titulaire. En quatre saisons, il a commencé tous ses matchs en tant que titulaire.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir