Rajon rugit enfin

  • Rajon rugit enfin
    Rajon rugit enfin
Publié le , mis à jour

Après une première mi-temps par un déchet considérable au pied, Bourgoin s’est envolé en deuxième mi-temps pour décrocher logiquement sa première victoire à domicile et sortir de la zone rouge (29 - 12).

Bourgoin - Colomiers : 29 - 12

Par Sébastien Fiatte, envoyé spécial.

Résumé

Après leur succès à Tarbes, Bourgoin voulait confirmer en décrochant sa première victoire à domicile. C’est chose faite. Après un premier essai de Sitauti (9e), Bourgoin devait réagir, ce fut aussitôt fait. En difficulté au pied (1 sur 7 en première mi-temps) le CSBJ dut son salut à une penaltouche conclu par un essai de trois-quarts du troisième ligne, Théophile Cotte. Faure marqua le deuxième essai, avantage aussitôt annulé par un essai entre les perches de Bolakoro. Mis en échec à la pause, Bourgoin s’envola en deuxième mi-temps, grâce à un premier essai de Jérôme Bosviel. Ensuite, réduit à quatorze, Colomiers de laisser filer son hôte.

Le tournant du match

Le carton jaune infligé à l’ailier columérin, Venione Voretamaya a sonné le glas des espoirs de son équipe. Mené 19-12 à sa sortie, Colomiers était relégué à dix-sept points (29-12) à l’entrée de son remplaçant, Maxime Lafage dix minutes plus tard. Un ballon perdu sur un lancer sur les quarante profita à Valentin Insardi qui récupéra une passe au pied parfaitement dosée de Jérôme Bosviel. Ensuite, un plaquage dévastateur de Théophile Cotte provoqua un contre conclu par une pénalité sous les perches de l’ouvreur. Le match était plié.

L’essai du match

Mais où était passée la défense columérine à la demi-heure de jeu ? Après une pénalité ratée de Jérôme Bosviel, derrière les quarante mètres, à droite, les visiteurs effectuèrent un renvoi aux vingt-deux capté par le jeune demi de mêlée berjallien, Nicolas Faure. Il fonçait le long de la ligne de touche sans opposition, ou presque. Arrivé devant la ligne d’en-but, il crochetait le dernier défenseur et aplatissait avant d’être félicité par tous ses partenaires.

L’homme du match

Absent à Tarbes, le troisième aile, Théophile Cotte n’a pas semblé gêné par un coude encore endolori. Comme à son habitude, il a plaqué sans faillir, assurant un travail de l’ombre précieux, le nez dans les rucks, tout au long de la partie. Il eut également la bonne idée de s’intercaler dans la ligne de trois-quarts pendant que ses potes du pack fixaient la défense devant la ligne. Il fit alors parler sa puissance et sa vitesse pour marquer le premier essai berjallien.

La Fiche technique

À BOURGOIN (stade Pierre-Rajon) — vendredi 19 h 30 — 5 000 spectateurs environ.

Arbitre : M. Datas (Armagnac-Bigorre).

Évolution du score : 0-5, 5-5, 12-5, 12-12 (MT), 19-12, 26-12, 29-12.

BOURGOIN. 4 Essais de T. Cotte (17e), Faure (30e), Bosviel (43e), (Insardi 48e). 3 T de Bosviel (30e, 43e, 48e). 1 P de Bosviel (54e)

COLOMIERS. 2 Essais de Sitauti (9e), Bolakoro (33e). 1 T de Cazenave (33e)

Carton jaune : Voretamaya (46e)

Non entré en jeu : 22. Neveu

Bourgoin. 15. Nicolas ; 14. Insardi, 13. Puyo (22. Eymond 62e), 12. Veratau, 11. Coux ; 10. Bouillot (21. Bosviel 22e), 9. Faure (20. Da Silva 57e) ; 7. Leonte (cap) (19. Recordier 57e), 8. Pelepele, 6. T. Cotte ; 5. Santoni (18. L. Cotte 55e), 4. Adamou ; 3. Spachuk (23. Garcia 73e), 2. Kribache (16. Janaudy 55e), 1. Gicollet (17. Fakalelu 59e).

Colomiers. 15. Czekaj ; 14. Voretamaya (21. Lafage 57e), 13. Catala, 12. Bolakoro, 11. Sitauti ; 10. Coll (cap), 9. Cazenave ; 7. Macovei (20. Bezian 57e), 8. Lewaruvu (18. Chartier 64e), 6. Onambele Mbarga ; 5. Panizzo, 4. Van Wyk (19. Beco 57e) ; 3. Castellina (23. Roux 39e), 2. Turashvili (16. Rioux), 1. Falatea (17. Weber mt, 1. Falatea 76e).

LES BUTEURS

Bouillot 0P/1, 0T/1, Insardi 0P/1 ; Bosviel 1P/2, 3T/3, 0P/1, 0D/1 ; Cazenave 1T/2

Les meilleurs joueurs

Kribache, Spachuk, Bosviel, T. Cotte, Adamou, Puyo, Leonte ; Sitauti, Bolakoro, Coll

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?