Merci messieurs les Boks !

  • Merci messieurs les Boks !
    Merci messieurs les Boks !
Publié le / Mis à jour le

Ce vendredi soir, les Sud-Africains ont conclu leur Mondial anglais par une victoire sur les Pumas argentins. L’occasion pour certains cadres de cette équipe de faire leurs adieux à la scène internationale.

Les monstres sacrés du rugby sud-africain ont fait leurs adieux ce vendredi soir au terme d’un match remporté synonyme de troisième place dans ce Mondial. Pour le doyen Victor Matfield, 38 ans, il n’y avait pas de secrets. Ce match était bel et bien le dernier de sa carrière en Vert et Or. Après 127 sélections, il était temps de laisser la place aux « jeunes ». D’autant qu’en troisième ligne, il y aura désormais deux places de disponibles pour la nouvelle génération. En effet, Schalk Burger, 32 ans, ne participera plus à un Mondial. C’est pourquoi ce vendredi, il a été ovationné pour sa première sortie. Pour l’anecdote, Burger a dû faire son retour sur la pelouse quelques minutes plus tard pour remplacer François Louw victime d’un saignement. Matfield et Burger, très complices durant de nombreuses années, ont joué ensemble quatre coupes du monde et ont été sacrés champions du monde ensemble en 2007. Matfield a d’ailleurs exprimé sa reconnaissance sur Twitter quelques instants après le match.

 

Du côté des lignes arrière, l’attention s’est portée sur Bryan Habana. L’ailier aurait pu entrer dans l’histoire un marquant un seizième essai en Coupe du monde, ce qui lui aurait permis de dépasser Jonah Lomu. La sensation n’a pas eu lieu et n’aura certainement jamais lieu car, à 32 ans, l’ailier star du RC Toulonnais ne participera pas à la Coupe du monde 2019 au Japon. Pourtant, le principal concerné a affirmé ne pas être sûr de mettre fin à sa carrière dès maintenant. Son objectif principal étant de revenir à Toulon et se concentrer sur sa saison en Top 14. Autre Springboks que l’on ne devrait plus revoir sous le maillot de la sélection, Fourie Du Preez. Le demi de mêlée de 33 ans, n’était pas aligné ce vendredi, c’est Juan Pienaar qui était titulaire. Après trois Mondiaux disputés et 76 sélections, le numéro 9 des Springboks se retrouve dans la même situation que son ailier star : pas certain de mettre un terme à sa carrière internationale mais il ne jouera plus en Coupe du monde. J.E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir