Les All Blacks font l’Histoire

  • Les All Blacks font l’Histoire
    Les All Blacks font l’Histoire
Publié le / Mis à jour le

Au terme d’une finale mémorable, les All Blacks entrent encore un peu plus dans l’Histoire. Ils sont venus à bout des Australiens qui n’ont jamais réellement pu les inquiéter (34 - 17). La Nouvelle – Zélande est la première nation du rugby mondial à remporter 3 Coupes du monde, dont deux d’affilée. C’est aussi le premier trophée Webb Ellis que les Néo-Zélandais remportent hors de leur territoire.

Le résumé

Nous avons eu le droit à la finale que l’on espérait. Dans la droite lignée de ce Mondial, ce match ultime a été époustouflant. Superbe finale ! En première mi-temps, on a pu assister au duel entre Bernard Foley et Daniel Carter celui-ci a tourné en faveur des All Blacks puisque grâce à 3 pénalités contre une, les Néo-Zélandais menaient par 9 points à 3 à la 36e minute. Mais les protégés de Steve Hansen ont assis leur relative domination grâce à un essai marqué en bout de ligne par Nehe Milner-Skudder, décalé au préalable par une passe de Richie McCaw. Essai transformé par Daniel Carter. À la mi-temps, les Néo – Zélandais menaient donc de 13 points. Au retour des vestiaires, les Blacks ne se relâchèrent pas et marquèrent de suite. Grâce une superbe entrée de Sonny Bill Williams et deux passes au contact dans l’action qui a mené à l’essai de Ma’a Nonu. Ils n’ont donc pas laissé respirer les Australiens en menant de 18 points. Quelle entrée de Sonny Bill Williams ! C’est à ce moment-là que les Australiens ont décidé d’enchaîner les séquences de jeu, ont tenu le ballon et fait reculer la défense néo-zélandaise. Ils ont même su les mettre à la faute puisque Ben Smith a écopé d’un carton jaune pour un plaquage cathédrale à la 52e minute. Réduits à 14 les Blacks ont encaissé deux essais coup sur coup. Tout d’abord juste après le carton sur maul, avec un essai de Pocock. Puis onze minutes plus tard avec un splendide essai de Kuridrani. À ce moment du match, les Wallabies n’étaient qu’à quatre petits points. Avant que Daniel Carter ne termine le travail avec d’abord un drop de 40 mètres à la 70e minute puis une pénalité cinq minutes plus tard. Dans les cinq dernières minutes, les Australiens n’ont pas fermé le jeu et se sont livrés. Dans une ultime attaque, dans les 22 mètres, Drew Mitchell a laissé tomber le ballon et les Néo-Zélandais se sont rués en contre, le premier sur le ballon fut Beauden Barrett qui scella le score. Globalement, la victoire est incontestable. Les Blacks ont même pris largement le dessus sur leurs adversaires du soir dans le secteur de la mêlée. Ils entrent donc encore un peu plus dans l’histoire et remportent le Trophée Webb Ellis pour la troisième fois de leur histoire, records en pagaille pour les hommes en noir. Les Wallabies auront fait une très belle Coupe du monde sortant vainqueurs de la poule de la mort mais ils ont manqué de rigueur et d’agressivité ce soir.

Le fait du match

La réaction australienne en milieu de deuxième mi-temps et tout de même à souligner avec notamment un superbe essai inscrit par Tevita Kuridrani. À la 64e minute, les Australiens ont remis la main sur le ballon et campent dans le camp des Blacks. Au sortir d’un ruck, à environ 35 mètres de l’en-but néo-zélandais, Will Genia tape un petit coup de pied par-dessus qui rebondit à l’entrée des 22 mètres néo-zélandais sur la droite du terrain. Bernard Foley a bien suivi, il parvient à se saisir du ballon, subit le retour des défenseurs mais arrive à servir Kuridrani qui se propose lancé et file à l’essai.

Le plus bel essai

L’essai de Nonu juste au retour des vestiaires est certainement le plus bel essai de ce match. Les All Blacks jouent sur la ligne médiane. Après un ruck Aaron Smith écarte sur sa droite vers Carter qui trouve Sonny Bill Williams lancé à hauteur. Le centre est plaqué au milieu du terrain par deux Australiens mais parvient à donner le ballon dans sa chute à Milner-Skudder. Le jeu continue. L’ailier passe au sol. Aaron Smith insiste dans le même sens et retrouve Sonny Bill Williams. Malgré le fait d’être pris par deux Australiens et tel un arrière au handball SBW parvient à donner le ballon à Ma’a Nonu, qui trouve espace sur un retour intérieur, il allonge sa foulée et mystifie Kurtley Beale d’un superbe cadrage-débordement.

L’homme du match

Malgré les apparences Daniel Carter jouait ce soir sa première finale de Coupe du monde de sa carrière. On peut dire qu’il n’a pas manqué le rendez-vous avec un total de 17 points au pied et seulement un échec sur transformation. Son drop et sa pénalité en fin de match ont fait basculer la rencontre. Richie McCaw nous a lui aussi gratifiés d’une superbe prestation. Tout comme Aaron Smith, Sonny Bill Williams, Ma’a Nonu mais aussi Brodie Retallick et Dane Coles. M. L. 

La fiche technique

À Twickenham – samedi 17 heures – 80 125 spectateurs.

Arbitre : M. Owens (GAL)

Évolution du score : 3-0 ; 3-3 ; 6-3 ; 9-3 ; 14-3 ; 16-3 (MT), 21-3 ; 21-8 ; 21-10 ; 21-15 ; 21-17 ; 24-17 ; 27 -17 ; 34-17 (fin du match).

AUSTRALIE > 2E Pocock (53e), Kuridani (64e) 2T (54e, 65e) Foley, 1P (14e) Foley​

NOUVELLE-ZELANDE > 3E Molner-Skuder (39e), Nonu (42e), Barrett (79e) ; 2T (41e, 80e) Carter ; 4P (8e, 27e, 36e, 75e) Carter ; 1DG (70e) Carter.

Non entré en jeu : 20. Cane

Carton jaune : B. Smith (52e)

AUSTRALIE > 15. Folau ; 14. Ashely-Cooper ; 13. Kuridrani ; 12. Giteau (23, Beale 27e) ; 11. Mitchell (22. Toomua 66e-71e) ; 10. Foley ; 9. Genia (21. Phipps71e) ; 7. Hooper ; 8. Pocock ; 6. Fardy (20. McCalman 60e) ; 5. Simmons ; 4. Dooglas (19. Mumm 15e) ; 3. Kepu (18. Holmes 59e) ; 2. Moore (Cap) (16.Polota-Nau 55e) ; 1. Sio (17. Slipper 59e)

NOUVELLE-ZELANDE > 15. B.Smith ; 14. Milner-Skudder (22. Barrett 65e) ; 13. C.Smith (23. Sonny Bill MT) ; 12. Nonu ; 11. Savea ; 10. Carter ; 9. A.Smith (21. Kerr-Barlow 72e) ; 7. McCaw (cap.) ; 8. Read ; 6. Kaino (19. Vito 72e) ; 5. Whitelock ; 4. Retallick ; 3. O. Franks (18.Faumuina 55e) ; 2. Coles (16. Mealamu 65e) ; 1. Moody (17. B. Franks 59e).

Les buteurs

Carter 2T/3, 4P/4, 1DG/1 ; Foley 2T/2, 1P/1.

Les meilleurs

Nouvelle-Zélande : Coles, O. Franks, Retallick, Kaino, Read, McCaw, Smith, Carter, Nonu, Sonny Bill Williams, Milner-Skudder. Australie : Kepu, Fardy, Pocock, Hooper, Foley, Kuridrani, Mitchell.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir