Agen : le pari réussi de Blin

  • Agen : le pari réussi de Blin
    Agen : le pari réussi de Blin
Publié le , mis à jour

Alors que le SUALG était à la recherche d’une deuxième victoire, le manager Mathieu Blin a su remobiliser son groupe pour l’emporter face au Stade français, le champion de France en titre, sur le score de 28 à 23.

Mathieu Blin a joué un mauvais tour à son club de cœur, le Stade français. L’ancien talonneur a su remobiliser un groupe qui l’avait pourtant mis en colère lors de la défaite à domicile face à l’Union Bordeaux-Bègles. D’autant plus que le jeune manager était conscient des effets néfastes d’une telle désillusion : « Ça déclenche une perte de confiance gigantesque et extrêmement dure à contenir. » Face au champion de France, ses joueurs n’ont pas douté. Le staff technique lot-et-garonnais a su redonner confiance à son équipe lors de la semaine de préparation. En maintenant la confiance aux hommes et en leur confiant plus de responsabilités, avec la mise en place de séances vidéos préparées par les joueurs eux-mêmes. « Quand les joueurs font eux-mêmes un montage vidéo, il se l’approprie plus facilement », expliquait Mathieu Blin avant le match. Créer une nouvelle dynamique, en étant conscient des points forts de l’équipe et des secteurs à réguler. Pas question de revenir sur la volonté de produire un rugby total, fait de mouvements et de passes mais une implication plus forte de la part de tout un groupe. Ainsi, le staff a imaginé un nouveau système pour corriger les secteurs défaillants lors des dernières semaines. Les joueurs non retenus dans le groupe ont maintenant une mission pendant les matchs. Regarder les prestations de leurs coéquipiers sur un point précis : « C’est un travail de focus. On a mis en place des groupes de joueurs qui ne sont pas sur les matchs, qui sont là pour analyser des secteurs spécifiques. C’était l’attitude aux contacts et les libérations contre La Rochelle. Face à Paris, les joueurs savaient qu’ils étaient regardés par leurs copains sur les uns contre uns. »

Les Lot-et-Garonnais ont assurément des qualités

Les Agenais ont relevé le défi proposé par le staff technique. Trois essais, 149 passes, seulement 5 % des ballons joués au pied pour un succès mérité et prometteur. Il faut aussi souligner des courses tranchantes et une faculté à se rebeller en infériorité numérique. Le SUALG a démontré qu’il pouvait rivaliser en Top 14, même s’il est toujours coincé à la dernière place du classement malgré ce succès.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?