Galles – Angleterre, un match à jamais dans l’histoire !

  • Galles – Angleterre, un match à jamais dans l’histoire !
    Galles – Angleterre, un match à jamais dans l’histoire !
Publié le , mis à jour

Ce fut le premier choc de la poule A, la presse britannique le qualifiait de plus gros choc du siècle entre les Gallois et les Anglais. Au terme d’un scénario ahurissant entre chassé-croisé au score, essais de belle facture et blessés en pagaille, les Gallois se sont imposés plongeant les Anglais dans le doute (28 – 25).

Le 26 septembre dernier, à 21 heures heure française, tout le monde retenait son souffle pour le premier choc de la poule A entre les Pays de Galles et l’Angleterre. Les protégés de Stuart Lancaster étaient donnés favoris à domicile et la première mi-temps ne l’a pas démenti. Signe d’un match sous tension, cet Angleterre – Pays de Galles se sera joué devant. De gros impacts, des défenses resserrées avec Owen Farrell et Dan Biggar dans les rôles de punisseurs. Pour voir des lancements de jeu, il faudra repasser. L’Angleterre a dominé en mêlée mais s’est souvent mise à la faute, ce qui a permis aux Gallois de se maintenir à flot. Le seul essai de la première mi-temps est à mettre au crédit de Jonny May profitant d’un service de son demi de mêlée dans le fermé. Durant ce match, les Gallois n’étaient une nouvelle fois pas épargnés par les blessures : Scott Williams (65e, rupture du ligament croisé), Liam Williams (67e, commotion cérébrale, sortie sur civière), et Hallam Amos (67e, blessure à l’épaule). Ainsi le résultat allait se jouer dans les dix dernières minutes. Alors qu’on pensait les Gallois sur le point de céder, à cause des blessures, Lloyd Williams le demi de mêlée replacé à l’aile trouvait le demi de mêlée titulaire Gareth Davies sur un magnifique coup de pied de recentrage. Une égalisation avant que le Pays de Galles ne passe devant à six minutes du terme grâce à une pénalité de 50 mètres de l’incontournable Dan Biggar. À trois minutes du coup de sifflet final, les Anglais obtenaient une pénalité à vingt mètres en coin. Le choix d’aller en touche n’a pas manqué de faire couler l’encre des tabloïds. Après la touche les Gallois effectuaient un modèle de défense pour récupérer le ballon et se dégager. Wigglesworth commettait un ultime en-avant et Warren Gatland, si mesuré habituellement pouvait exulter. Le Pays de Galles a créé l’exploit. Malgré les multiples blessures chez les trois-quarts, les Gallois ont réalisé une superbe Coupe du monde, de par cette victoire contre les Anglais mais aussi lors du match suivant contre l’Australie. Durant lequel, les Diables rouges ont failli inscrire un essai dans les dernières minutes et emporter le match mais ont buté sur une solide défense australienne. En quart de finale, face à l’Afrique du Sud, les Gallois ne sont pas non plus passés loin de l’exploit.

Jérôme Garcès irréprochable au sifflet

Concernant, le match Galles – Angleterre on se doit également de saluer la très bonne performance de l’arbitre français Jérôme Garcès. Ses prestations lui ont valu de pouvoir arbitrer la demi-finale Nouvelle – Zélande Afrique du Sud. Les arbitres français auront mieux représenté la France que la sélection nationale. M. L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?