Des qataris prêts à racheter Narbonne?

  • Des qataris prêts à racheter Narbonne?
    Des qataris prêts à racheter Narbonne?
Publié le , mis à jour

Selon nos confrères de l’indépendant, un fonds d’investissement qatari a entamé les premières démarches pour racheter, à l’Australien Rocky Elsom, ses parts du Racing Club de Narbonne. De quoi redonner de l’ambition à la formation audoise.

L’information est surprenante mais crédible. Selon nos confrères de L’Indépendant, un fonds d’investissement qatari, serait prêt à racheter les parts de la holding australienne qui détient la majorité des parts de la SASP du Racing Club de Narbonne dans un avenir proche. L’investisseur serait Jihad Manai le représentant de Qatar Investment Found, une entreprise différente de celle qui possède le club de football du Paris Saint-Germain. L’information a transpiré lundi dans le vestiaire des joueurs de l’équipe première, mais ce n’est qu’après la rencontre entre Monsieur Manai et le maire de la ville, Didier Mouly, qu’elle est sortie.

Elsom en conflit avec la mairie

Leurs ambitions ? On ne les connaît pas encore qu’elles soient sportives ou financières. Ce qui paraît certain, c’est qu’il s’agirait véritablement d’un rachat et pas seulement d’une prise de participation. Est-ce que Rocky Elsom sera d’accord ? Celui qui est, à la fois actionnaire principal et président, n’a jamais annoncé être vendeur. Seulement, il est en conflit larvé avec la mairie (premier partenaire du club) et, cette année, l’équipe qui l’a construite à forte consonance australienne est en difficulté et ne parait pas en mesure de jouer la qualification pour les phases finales.

Les prochains jours seront déterminants après une première prise de contact que le premier édile de la ville a qualifié d’« énorme ». En tout cas, si cela se vérifie, cela pourrait redonner des ambitions à une formation que l’on surnommé il y a un peu plus de dix ans, les « Blacks de la méditerranée ».

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?