Le réalisme briviste

  • Le réalisme briviste
    Le réalisme briviste
Publié le , mis à jour

Après une première période assez pauvre, les Brivistes se sont repris pour offrir une belle prestation et quatre points à leur public.

Le résumé du match

Venu à Brive avec de réelles intentions, les Bordelais ont mis la main sur le ballon durant les dix premières minutes de cette rencontre. Après avoir investi les 22 mètres, les hommes de Raphaël Ibanez ont eu l’opportunité d’ouvrir le score par le pied de son buteur, Lionel Beauxis. Le demi d’ouverture de l’UBB a trouvé le poteau, ce qui a causé la panique dans le camp briviste puisque le ballon est retombé dans les bras bordelais. Pourtant très vite les locaux obtiennent une pénalité, ce qui leur permet de prendre l’air en quittant leur 22. Mieux que ça, cette première opportunité manquée par l’UBB semble réveiller les Brivistes qui se mettent à développer beaucoup de jeu pour le plus grand plaisir du public d’Amédée Domenech. Mais malgré plusieurs occasions d’essais dont une dernière juste avant la pause, le CAB n’a pas inscrit plus d’une pénalité. À la pause, les locaux ne mènent que de trois points mais ce sont bien eux qui dominent cette partie. Au retour des vestiaires, les Brivistes démarrent beaucoup mieux que lors de la première période. Assez rapidement, le pied de Gaëtan Germain leur permet de prendre six points d’avance. Beauxis réduisait la marque quelques minutes plus tard mais cela ne dérangeait pas les Corréziens qui redoublaient d’intensité jusqu’à trouver la faille dans la défense bordelaise. Après un très bel essai de Namy, les Bordelais ont tenté de revenir dans la partie occupant les 22 mètres adverses de longues minutes en fin de partie. Mais cela ne leur a pas suffi et c’est très logiquement que les Brivistes remportent le match ce samedi soir.

Le tournant du match

L’unique essai de cette partie. Alors que les Bordelais étaient encore à portée en n’étant mené que de trois points, les locaux ont pu prendre le large grâce à cet essai. Les joueurs de Raphaël Ibanez avaient le temps de revenir dans la partie mais la pression constante des Brivistes les en a empêchés.

L’essai du match

Celui de Guillaume Namy. Depuis le début de la partie, Alfie Mafi a percé la défense à plusieurs reprises. Une fois de plus c’est lui qui a lancé son équipe. Une fois dans les 22 mètres bordelais, le ballon file jusqu’à Iribaren qui ajuste un coup de pied parfait pour son ailier qui court plus vite que la défense bordelaise et libère Amédée Domenech qui n’attendait que ça !

L’homme du match

Teddy Iribaren. Le demi de mêlée a fait un match complet étant très présent dans les phases de jeu et surtout d’attaque. De plus, il a été un acteur important sur l’essai briviste, servant parfaitement son ailier par un coup de pied millimétré.

J.E

la fiche technique

A Brive - samedi 18 h 30 — 11 779 spectateurs

Arbitre : Descottes (DA)

Evolution du score : 3-0 (MT) 6-0, 6-3, 13-3, 16-3.

Brive : 15. Germain ; 14. Mafi, 13. Mignardi, 12. Galala, 11. Namy ; 10. Ugalde (22. Laranjeira 63e), 9. Irribaren (21. Péjoine 73e) ; 7. Waqaniburotu, 8. Koyamaibole (20. Sanconnie 35e ; 5. Marais 71e), 6. Hauman (cap.) ; 5. Marais (19. Mela 55e), 4. Snyman (18. Steenkamp 68e) ; 3. Buys (23. Jourdain 46e), 2. Ribes (16. Da Ros 46e), 1. Pointud (17. Asieshvili 46e).

Bordeaux-Begles : 15. Buttin ; 14. Talebula, 13. Le Bourhis (21. Brousse 44e), 12. Ahotaeiloa, 11. Connor (22. Guitoune 59e) ; 10. Beauxis (20. Serin 63e), 9. Adams ; 7. Braid (19. Madaule 39e), 8. Goujon, 6. Saili (18. Jaulhac 59e) ; 5. Marais (cap.), 4. Ledevedec ; 3. Toetu (23. Poux 44e), 2. Maynadier (16. Auzqui 51e), 1. Taofifenua (17. Kisthoff 53e).

Brive : 1E Namy (58e) ; 1T Germain (59e) ; 3P Germain (17e, 47e, 63e).

Bordeaux-Begles : 1P Beauxis (54e)

les buteurs

Germain 2P/3 ; Beauxis 1P/2.

Les meilleurs

Mafi, Irribaren, Ugalde, Waqaniburotu, Snyman, Pointud ; Adams, Goujon, Ledevedec, Taofifenua.​​

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?