Castres revit

  • Castres revit
    Castres revit
Publié le , mis à jour

Les Castrais ont offert une partie rythmée d’essais. Les Racing-men n’ont pas su rivaliser.

Castres — Racing 92 34-8

Par Romane Paulin

Résumé du match

Enfin un peu d’espoir après trois journées de doute : Castres, face au Racing 92 réalisait une entame de match comme on n’en avait plus vu depuis bien longtemps. Bien en place offensivement, les Castrais manquaient pour autant de précisions dans les prises de balles, ce qui permettait au Racing de récupérer les rares ballons qui leur étaient dus en première mi-temps. Pour autant, les hommes de Christophe Urios ne tardaient pas à concrétiser leurs actions. Notamment quelques secondes après que Kockott ait lancé la première offensive : Kirkpatrick perçait à nouveau la défense adverse, soutenu par Bias qui filait à l’essai (9e). Dominants et pas dominés, C’est dans cet état d’esprit que le Co a ainsi sa première mi-temps et ce, malgré un carton jaune infligé à Christophe Samson après un coup de genou sur le demi de mêlée adverse, Xavier Chauveau. Si le manque de réalisme était en tous points présents, les Tarnais ne manquaient pas d’enchaîner les occasions d’essais bien aidés par la puissance de Smith à l’origine de trois d’entre elles. À la reprise, motivés par un public assoiffé de victoire, Castres continuait sa domination sur le pack francilien avec un second essai à la clé : après un maul crée par les Castrais, le troisième ligne Alex Tulou partait au ras pour filer à l’essai (44e). Il n’en fallait pas plus pour lancer la machine et mettre dans le même temps les Racing men à la faute après un nouvel essai d’Alex Tulou suite à la rentrée éclair de Chavancy sanctionné par Mr Poite. Les Hommes du duo Labit/Travers, comme las, enchaînaient les fautes de main et encaissaient un nouvel essai concrétisé par l’ailier castrais David Smith suite à une mauvaise transmission de Szarzewski. Seul un regain d’orgueil du jeune ailier et champion de France espoir, Dupichot, permettait au Racing d’inscrire un essai dans cette partie (62e). Mais ce dimanche à Pierre Antoine, le succès était réservé aux Castrais qui offraient un nouvel essai (Grosso 68e) à son public et s’imposait ainsi… à la fin de la partie

Le fait du match

Les Racingmen ont pour habitude d’être physiques, incisifs dans les rucks et puissants en mêlée. Ce n’est pourtant pas l’image qu’ils ont donnée durant cette partie, permettant ainsi au Co d’offrir son meilleur jeu et d’enchaîner les occasions d’essai.

L’essai du match

On retiendra l’essai du troisième ligne Alex Tulou qui sonnait pour lui le doublé dans cette rencontre : suite à une mauvaise transmission du capitaine francilien Dimitri Swarsewski, le Castrais interceptait la balle et filait à l’essai après une course de 80m.

L’homme du match

Rory Kockott aura clairement maîtrisé cette partie de bout en bout. Incisif et à l’initiative de nombreux conteste, le demi de mêlée s’est trouvé sur tous les fronts et l’origine de nombreuses occasions d’essais. Si le pensionnaire du XV de France n’a pas eu l’occasion de se montrer durant la dernière Coupe du monde, il a aujourd’hui prouvé combien le CO pouvait compter sur lui.

Fiche technique

À Castres — Dimanche à 12h15 — 9 012 spectateurs

Arbitre : M. Poite

Évolution score : 5-0, 7-0, 7-3 (MT) ; 10-3, 12-3, 20-3, 22-3, 27-3, 29-3, 29-8, 34-8.

Castres : 5E Bias (9e), Tulou (44e, 53e), Smith (58e), Grosso (70e) 3T Kockott (9e, 54e, 59e) 1P (49e) Kockott

Racing 92 : 1E Dupichot (62e), 1P Goosen (15e)

Castres : 15. Dumora ; 14. Smith (21. Martial 71e) ; 13. Wulf (19. Vialelle 51e) ; 12. Lamerat ; 11. Grosso ; 10. Kirkpatrick ; 9. Kockott (20. Seron 67e) ; 7. Bias (22. Caballero 57e) ; 8. Tulou (18. Samson 59e) ; 6. Faasalele ; 5. Capo Ortega (cap) ; 4. Gray (18. Samson 17e-35e) ; 3. Montes (17. Martinez 73e) ; 2. Mach (16. Rallier 67e) ; 1. Lazar (23. Taumoepeau 74e).

Cartons jaunes : 18. Samson (26e)

Racing 92 : 15. Dulin ; 14. Rokocoko ; 13. Dussartre (22. Chavancy 52e) ; 12. Dumoulin (19. Barba 75e) ; 11. Dupichot ; 10. Goosen (21. Dambielle 62e) ; 9. Chauveau (20. Phillips 52e) ; 7. Dubarry (19. Barba 63e-75e) ; 8. Claassen ; 6. Nyanga ; 5. Filipo ; 4. Kruger (18. Van Der Merwe 57e) ; 3. Tameifuna (23. Gomes Sa 57e) ; 2. Szarzewski (cap) (16. Lacombe 60e) ; 1. Ben Arous (17. Khinchagishvili 60e).

Cartons jaunes : 5. Filipo (43e) ; 22. Chavancy (52e)

Blessé : Dumoulin (épaule)

Les buteurs

Castres, Kockott 3T/5 1P/1 Racing 92, Goosen 1P/1, Dambielle 0T/1

Les meilleurs

A Castres : Smith, Kockott, Tulou, Gray, Montes

Au Racing 92 : Dupichot, Claassen, Ben Arous

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?