Paris peut souffler

  • Paris peut souffler
    Paris peut souffler
Publié le , mis à jour

Le Stade Français a décroché une précieuse victoire contre Clermont (14 – 9). Après avoir mené par 14 points à rien, les Parisiens ont vu revenir les Clermontois à partir de la 50e minute, les Auvergnats étaient même tout près d’aplatir l’essai de la victoire en toute de match.

Par Mathias LENZI

LE RÉSUMÉ

Contraints de gagner ce dimanche, les Parisiens ont entamé le match pied au plancher. Avec le retour de ses meilleurs joueurs, on a retrouvé le jeu du Stade français qui l’a mené vers le titre de champion de France la saison dernière. Ce premier acte fut à sens unique, les Parisiens faisant reculer des Clermontois trop approximatifs, et les dominant en mêlée fermée. Jules Plisson a ouvert le score avec une pénalité. Avant que les joueurs de la Capitale n’alourdissent le score trois minutes plus tard avec un essai de Jono Ross. Quelques minutes avant la mi-temps l’ouvreur parisien aggrava le score d’une pénalité, donnant le score de 11 à 0 à la mi-temps. Au retour des vestiaires, Jules Plisson ajoute encore trois points. C’est à ce moment-là que les Clermontois ont décidé de se réveiller mettant à mal la défense parisienne et recolant au score en inscrivant trois pénalités successives deux par l’intermédiaire de Brock James et une troisième par Camille Lopez. Le bonus défensif étant en poche les Auvergnats ont décidé de se lancer à l’assaut de l’en-but parisien pour arracher la victoire à l’extérieur. Ils n’étaient vraiment pas loin de le faire, la défense parisienne étant au point de rupture sur leur ligne et commettant des fautes. Toutefois, un peu trop gourmands peut-être, sur une dernière pénalité Morgan Parra joue à la main, sert un de ses avants qui passe au sol, monsieur Tranini donne une pénalité, mais en faveur de Paris. Les Clermontois repartent donc avec le bonus défensif et restent leaders du Top 14 avant d’entamer la Coupe d’Europe. Quant aux Parisiens ils obtiennent leur précieuse victoire qui leur permet de figurer désormais à la onzième place du classement.

L’ESSAI DU MATCH

C’est le seul essai du match. Il a été inscrit à la 13e minute par Jono Ross. Les Parisiens jouent dans les 22 mètres parisiens. Ils avancent sans cesse en s’appuyant sur un jeu simple et direct. Julien Dupuy relève les ballons dans le sens, ses avants se proposent bien. Au sortir d’un ruck à 5 mètres de la ligne clermontoise, Plisson fait un leurre, qui trompe Brock James ouvrant un espace pour Jono Ross que Julien Dupuy sert parfaitement. Le troisième ligne parisien peut aller aplatir.

LE FAIT DU MATCH

La remontée clermontoise bien sûr. Dans un match qui a baissé de rythme après la mi-temps, les Clermontois ont su remettre un peu de rythme pour recoller au score et se donner les moyens de remporter le match. Dans les derniers instants du match, Morgan a peut-être voulu trop rapidement jouer le ballon.

L’HOMME DU MATCH

Il est difficile de mettre un joueur en lumière ce soir. Tant le match n’a pas atteint des sommets de rugby. Jono Ross a fait un bon match avec un essai, il a aussi franchit à plusieurs reprises et s’est montré précieux en défense. Jules Plisson a aussi été précis au pied.

LA FICHE TECHNIQUE

À Paris, stade Jean-Bouin, dimanche 16 h 15.

Arbitre : M. Tranini (CAZ)

Évolution du score : 3 – 0, 8 – 0, 11 – 0 (MT), 14 – 0, 14 – 3, 14 – 6, 14 – 9 (score final).

Paris > 1E Ross (13e) ; 3P Plisson (10e, 32e, 53e).

Carton : 3. Slimani (20e, brutalité)

Non – entré en jeu : 22. H. Bonneval”

Clermont > 3P James (56e, 67e), Lopez (77e).

Carton jaune : 7. Bardy (20e, brutalité)

Paris > 15. D. Camara ; 14. Waisea, 13. P. Williams, 12. Danty, 11. Sinzelle ; 10. Plisson (21. Steyn 73e), 9. Dupuy (20. Daguin 77e) ; 7. S. Nicolas, 8. Parisse (cap.) , 6. Ross (23. Oléon 22e – 30e ; 19. De Giovanni 71e) ; 5. Papé (18. Gabrillagues 77e), 4. Flanquart; 3. R. Slimani (23. Oléon 69e), 2. Sempéré (16. Bonflis 43e), 1. H. van der Merwe (17. Taulafo 73e).

Clermont > 15. Spedding (22. Strettle 36e - mt); 14. Nakaitaci (22. Strettle 60e), 13. Vulivuili, 12. Fofana , 11. Planté ; 10. James (21. Lopez 73e), 9. Radoslajevic (20. Parra 53e) ; 7. Bardy (19. Kolelishvili 53e), 8. Chouly (cap.) , 6. Gérondeau ; 5. F. van der Merwe , 4. Jedrasiak (18. Vahamaina 60e); 3. Ric (23. Kotze 46 e), 2. Kayser (16. M. van der Westhuizen 73e), 1. Chaume (17. Domingo 46 e).

LES BUTEURS

Plisson 0T/1, 3P/3, Steyn 0P/1; James 2P/2, Spedding 0P/1, Lopez 1P/1.

LES MEILLEURS

Pour Paris : H. van der Merwe, Slimani, Papé, Ross, Parisse, Danty; pour Clermont : Jedrasiak, Chouly, Fofana.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?