Paris souffle avant l’Europe

  • Paris souffle avant l’Europe
    Paris souffle avant l’Europe
Publié le , mis à jour

Le Stade français s’est relancé avec une victoire face à Clermont en conclusion de la huitième journée de Top 14. Une victoire qui permet aux Parisiens de quitter la zone rouge.

Trois victoires en huit matchs. Un bien triste ratio pour un champion de France en titre. En effet, les Parisiens réalisent un début de championnat très moyen et ne font que chuter au classement semaines après semaines. Au terme de la première phase de quatre matchs avant l’interruption pour la Coupe du monde, le champion était dernier de Top 14. Depuis, les hommes de Gonzalo Quesada n’ont plus perdu à domicile. D’ailleurs ce dimanche, dans un remake de la dernière finale de Top 14, ils ont montré un visage plutôt satisfaisant face aux Clermontois. Même si, en deuxième période, les Clermontois ont plus dominé les débats, les Rose et Bleu peuvent se satisfaire d’avoir fait tomber les leaders du championnat alors qu’eux-mêmes risquaient de finir dernier en cas de nouvelle défaite. Devant leur public de Jean Bouin, les Parisiens ont à nouveau joué comme ils l’avaient fait cinq mois en arrière lorsqu’ils ont soulevé le Bouclier de Brennus, après sept années sans trophées, à la surprise générale. Un constat sur lequel il faudra travailler par la suite sans pour autant se reposer sur ce bon résultat.

Focus sur l’Europe

Forts de ce succès face aux vice-champions d’Europe, les Parisiens vont pouvoir se concentrer sur leur campagne européenne. Eux qui n’ont plus disputé la « grande » coupe d’Europe depuis la saison 2008-2009, ils vont ouvrir le bal ce vendredi face aux Tigres de Leicester. Ce sera le début d’une année bien difficile pour les Parisiens. Car une semaine après leur déplacement à Leicester, ils recevront le Munster, véritables cadres de cette compétition. Ces deux semaines de trêve de Top 14 au profit de la Coupe d’Europe peuvent avoir de lourdes conséquences sur la suite des événements en championnat de France. Car, dans cette équipe fébrile depuis le début du championnat, la confiance est un facteur important. Il faudra donc assurer au moins une victoire sur deux en Champions Cup pour ne pas reprendre le championnat face à Grenoble avec le moral au plus bas. Car, même si les deux compétitions sont bien distinctes, les joueurs restent les mêmes et les organismes aussi. J.E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?