Bordeaux à la chasse aux stars

  • Bordeaux à la chasse aux stars
    Bordeaux à la chasse aux stars
Publié le , mis à jour

Les dirigeants girondins sont de plus en plus offensifs sur le marché des transferts. Ils ont récemment formulé une offre à David Pocock et doivent rencontrer Richie Gray cette semaine...

L’Union Bordeaux Bègles s’apprête à recevoir l’arrivée de deux célèbres sudistes : les Wallabies Adam Ashley-Cooper (31 ans, 114 sélections) et Sekope Kepu (29 ans, 63 sélections) vont débarquer en Gironde dans deux semaines. Mais les dirigeants ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. En coulisses, ils multiplient les contacts avec les têtes d’affiche internationales. Vendredi dernier, dans les colonnes de Midi Olympique, nous avions révélé les contacts entre l’UBB et Richie Gray. Le deuxième ligne écossais (26 ans, 52 sélections), en fin de contrat en juin 2016, devrait être reçu ce mercredi au siège du club pour poursuivre les négociations. Si l’affaire n’est pas encore entendue – le Stade toulousain gardant un œil sur le géant blond, le projet bordelais ne laisse pas insensible l’aîné des frères Gray. Au printemps dernier, il avait déjà été approché par les recruteurs girondins, dans le cas où le CO aurait été relégué… Laurent Marti et ses conseils ont de la suite dans les idées.

Un ouvreur de calibre international recherché

L’Union Bordeaux Bègles est aussi passée à l’action sur le dossier David Pocock. Le troisième ligne wallaby (27 ans, 55 sélections), un des meilleurs éléments de la dernière Coupe du monde et un des cinq prétendants au titre de joueur de l’année, pourrait être libre à la fin de l’année 2016. L’ambition des Girondins les a poussés à formuler une première offre à la vedette australienne. L’avenir du joueur phare des Brumbies devrait donner lieu à une bataille internationale. Pour l’heure, ses émoluments s’établissent à un peu plus de 300 000 € par an. Sa Fédération (ARU) souhaite le conserver ardemment et s’apprête à entamer des pourparlers. En France, le Stade toulousain l’a aussi approché. Et la riposte anglaise se prépare. En guise de prestigieux plan B en troisième ligne, les Bordelais ont noué un contact avec le troisième ligne springbok François Louw (30 ans, 43 sélections).

Avec leur détermination et leur nouvelle force de frappe financière, les Girondins pourraient aussi tenter des gros coups aux postes de pilier droit et surtout d’ouvreur. Les traditionnelles places fortes du Top 14 sur le marché des transferts – Toulon, le Racing 92, Montpellier, Toulouse… — doivent désormais composer avec un nouveau concurrent.

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?