Montpellier passe à côté

  • Montpellier passe à côté
    Montpellier passe à côté
Publié le , mis à jour

Le MHR avait annoncé vouloir jouer à fond la Challenge Cup. Si l’on ne mettra pas en doute la volonté des Héraultais, on ne peut que reconnaître qu’ils sont tombés de haut ce soir. Les Harlequins les ont balayés (41 – 18). Les Montpelliérains recevront Calvisano la semaine prochaine, rien de mieux pour se relever.

Harlequins – Montpellier : 41 -18.

Par Mathias LENZI.

LE RÉSUMÉ

Sous la pluie, la première mi-temps a débuté sur un faux rythme. Grâce à leur puissance et leur qualité en mêlée les Montpelliérains ont d’abord mis les Londoniens à la faute à plusieurs reprises. Paillaugue a converti quatre pénalités. Quand Nick Evans n’en réussissait qu’une seule. Cependant aux alentours de la 30e minute, les Anglais ont décidé de se réveiller et d’imprimer un jeu rapide déplaçant la lourde défense montpelliéraine. C’est suite à un maul, que le troisième ligne Wallace est allé s’allonger sur la ligne. Cet essai a nécessité le recours au vidéo arbitrage, et semble quelque peu litigieux. Toujours est-il que l’arbitre l’a accordé. Quelques minutes plus tard, sur une touche aux alentours des 35 mètres montpelliérains, les Harlequins forment un maul et Nariashvili se met à la faute en venant l’écrouler sur le côté. Monsieur Davies est intransigeant, il inflige un carton jaune au pilier gauche montpelliérain. En toute fin de mi-temps les Anglais continuent à faire le siège des 22 mètres héraultais et suite à plusieurs pick and go, Nick Easter inscrit un essai. Encore une fois quelque peu litigieux car le troisième ligne semble ramper, mais après visionnage l’arbitre ne voit aucune raison de ne pas accorder l’essai. Avec la transformation d’Evans, cela donne le score de 15 à 12 à la mi-temps. Les protégés de Jake White pourront regretter les dix dernières minutes de cette première mi-temps. Cependant, le deuxième acte a été à sens unique pour les Harlequins inscrivant pas moins de quatre essais et décrochant le point de bonus. Très bon dans l’alternance, redoutables dans l’exercice des mauls pénétrants (trois essais dans le match suite à des groupés pénétrants) et solides en mêlées les protégés de Conor O’Shea n’ont pas été inquiétés par les Héraultais. C’est une victoire précieuse avant de se déplacer à Cardiff la semaine prochaine. Quant aux Montpelliérains c’est un coup dur, tant ils se sont montrés impuissants et stériles, il faudra se ressaisir contre Calvisano la semaine prochaine.

LE FAIT DU MATCH

Les Montpelliérains auront dominé la première demi-heure. Faisant reculer la défense anglaise sous leurs impacts et Paillaugue convertissant tous les points ne manquant qu’une seule pénalité. Mais les Héraultais ont été petit à petit surclassés par les Harlequins. Le carton jaune dont a écopé Nariashvili a certainement été le tournant du match puisque suite à celui-ci les Anglais ont pris l’avantage et ne l’ont plus jamais lâché.

L’ESSAI DU MATCH

À la 63e minute, les Montpelliérains tiennent le ballon dans le camp londonien. Toutefois, à cause d’un très bon plaquage de Robshaw, Timani échappe le ballon, Lambert s’en saisit, il passe en pivot pour Sinkler qui cherche directement l’extérieur sur sa droite et allonge une passe pour son ailier Yarde. Celui-ci tape un petit coup de pied par-dessus parfaitement dosé et se retrouve à la retombée. Il accélère, passe la ligne médiane et trouve, malgré le retour d’O’Connor, Danny Care à son intérieur. Le demi de mêlée efface Mogg d’un crochet extérieur, et retrouve à son intérieur Mike Brown, à l’entrée des 22 mètres. Enfin l’arrière raffûte Liebenberg et parvient à servir Lindsay-Hague qui n’a plus qu’à aller aplatir.

L’HOMME DU MATCH

Le paquet d’avants londonien a fait un très bon match. Le talonneur, Dave Ward, le seconde ligne Charlie Matthews ou encore le vétéran Nick Easter se sont particulièrement illustrés tout au long du match. Tout particulièrement le jeune seconde ligne Charlie Matthews, pierre angulaire de la touche et des mauls des Harlequins, il a également été à la pointe du combat. Toutefois, Danny Care, capitaine ce soir, a vraiment livré une très belle copie ce soir. Très bon animateur il a su imprimer un rythme de jeu rapide qui a mis à mal les Montpelliérains. Il a également parfaitement cornaqué ses avants sur les mauls. Enfin, il a été impliqué dans plusieurs actions qui ont amené à des essais et en particulier sur l’essai de Lindsay-Hague.

LA FICHE TECHNIQUE

À Londres, Twickenham Stoop, jeudi 20 h 45.

Arbitre : M. Davies (GAL)

Évolution du score : 0 – 3, 0 – 6, 0 – 9, 3 – 9, 3 – 12, 8 – 12, 15 – 12 (MT), 22 – 12, 22 – 15, 27 – 15, 27 – 18, 34 – 18, 41 – 18 (score final).

Harlequins > 6E Wallace (29e), Easter (38e), Clifford (46e) Care (56e), Linddsay-Hague (64e), Robshaw (77e) ; 4T (39e, 47e, 65e) Evans (77e) Botica ; 1P (23e) Evans.

Montpellier > 6P (9e, 14e, 21e, 26e, 50e, 60e) Paillaugue.

Carton jaune : 1. Nariashvili (34e)

Non-entrés en jeu : 21. Lucas 22. Ebersohn 23. Malzieu

Harlequins > 15. Brown ; 14. Yarde, 13. Hopper, 12. Sloan (22. Botica 69e-73e), 11. Visser (23. Lindsay-Hague 62e) ; 10. N. Evans (22. Botica 73e), 9. Care (cap.) (21. Dickson 66e) ; 7. Wallace (20. Robshaw mt), 8. Easter, 6. Clifford ; 5. Twomey (19. Treadwell 49e), 4. Matthews ; 3. Jones (18. Sinckler 52e), 2. Ward (16. Buchanan 74e), 1. Marler (17. Lambert 57 e).

Montpellier > 15. Mogg ; 14. Fall, 13. Nagusa, 12. Tuitavake, 11. O’Connor ; 10. Trinh-Duc, 9. Paillaugue ; 7. Liebenberg (20. Galletier 30e – 37e, 69e ; 18. Van Der Linde 42e- 44e), 8. Qera, 6. Ouedraogo (cap.) ; 5. Willemse, 4. Tchale-Watchou (19. Timani 46e) ; 3. Mas (17. Cilliers 69e), 2. Burden (16. Ivaldi 57 e), 1. Nariashvili.

LES BUTEURS

Evans 3T/5, 1P/1, Botica 1T/1 ; Paillaugue 6P/7, Trinh-Duc 0DG/1.

LES MEILLEURS

Pour les Harlequins : Ward, Matthews Easter, Wallace, Care, Evans, Yarde ; pour Montpellier : Burden, Ouedraogo, Paillaugue, Fall.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?