Bourgoin au finish

  • Bourgoin au finish
    Bourgoin au finish
Publié le , mis à jour

Après avoir mené de treize longueurs, Bourgoin a vu revenir Aurillac avant que Veratau libère le stade Rajon sur un drop marqué à deux minutes de la fin (25 - 22).

Bourgoin - Aurillac : 25 - 22.

Par Sébastien Fiatte, envoyé spécial.

Résumé

Aurillac prenait les devants grâce à la botte de Petitjean (9-3. 18e). Puis Bourgoin prenait le contrôle du match jusqu’à la pause. Mais peinait à concrétiser. Il réduisait la marque par l’ailier, Insardi, titularisé à la dernière minute en raison de la blessure du centre, Puyo, après une percée de Khribache. Ensuite, il ratait de nombreuses occasions. Bosviel manquait la transformation et une pénalité. Après la sirène de la première mi-temps, l’arbitre, M. Hourquet accordait un essai de pénalité sur une mêlée enfoncée (15-9). Bourgoin enfonçait le clou au retour des vestiaires par Coux. Puis ce fut l’habituelle panne de courant à Rajon. Dans la foulée, Bourgoin encaissait dix points en cinq minutes : un essai de Kemp et une pénalité de Petitjean, encore impeccable (6/6). L’ouvreur aurillacois égalisait à six minutes de la fin. Mais c’était sans compter sans l’orgueil berjallien et un drop improbable du centre, Veratau.

Le fait du match

Pendant une heure, à part Petitjean, on n’a pas beaucoup vu les Aurillacois sur le terrain. Hormis sur une penaltouche (45e), et un ballon vite perdu au contact par Pierre Roussel, il fallut attendre la 51e minute pour voir le dauphin de Lyon entrer balle en main dans les vingt-deux adverses. Au moins l’attaque fut concluante avec le seul essai des visiteurs inscrits par Jakobus Kemp.

L’essai

Après un contre de quatre-vingts mètres, conclu par un en-avant de Kamea sur une passe au pied d’Insardi, Aurillac ne parvint pas à se dégager sur la mêlée qui suivit. Nicolas relança et retrouva ses avants. Comme contre Carcassonne, Bosviel perçait plein centre. Il trouvait Jean-François Coux au soutien pour le troisième essai berjallien.

L’homme du match

Avec la sortie de Bosviel, il ne restait plus grand monde pour prendre ses responsabilités au pied. Après le retour d’Aurillac, Bourgoin imposait une séquence de plusieurs minutes à son adversaire, sans parvenir à percer ni obtenir de pénalité. À deux minutes de la fin, le centre Henari Veratau prenait ses responsabilités face aux perches et passait le drop de la gagne.

La fiche technique

À BOURGOIN (stade Pierre-Rajon) — jeudi 20 h 45- 3 000 spectateurs environ.

Arbitre : M. Hourquet (Midi-Pyrénées)

Évolution du score : 0-3, 3-3, 3-6, 3-9, 8-9, 15-9 (MT), 22-9, 22-16, 22-19, 22-22, 25-22 (score final).

BOURGOIN > 3 E d’Insardi (20e), de pénalité (40e), Coux (48e) ; 2 T de Bosviel (40e, 48e) ; 1 P de Bosviel (8e) ; 1 DG Veratau (78e)

Carton jaune : Gicollet (40e), Adamou (73e)

AURILLAC > 1 E de Kemp (51e) ; 1 T de Petitjean (51e) ; 4 P de Petitjean (3e, 18e, 56e, 74e) ; 1 Drop de Petitjean (11e)

Carton jaune : Khatiashvili (40e)

Bourgoin > 15. Nicolas ; 14. Kamea (21. Bouet 79e), 13. Coux (22. Eymond 68e), 12. Veratau, 11. Insardi ; 10. Bosviel (20. Da Silva 64e), 9. Faure ; 7. Leonte (cap) (17. Fakalelu 40e-51e, 19. Recordier 61e), 8. Pelepele, 6. T. Cotte ; 5. Santoni (18. L. Cotte 56e), 4. Adamou ; 3. Spachuk, 2. Khribache (16. Janaudy 56e), 1. Gicollet (17. Fakalelu 61e, 23. Garcia 72e).

Aurillac > 15. McPhee ; 14. Valentin (22. Gaston 49e), 13. Cassan (21. Lilomaiava 61e), 12. Kemp, 11. Luatua ; 10. Petitjean (cap), 9. Boisset ; 7. Roussel, 8. Nouhaillaguet (23. Alvès 40e-51e, 19. Briatte 52e), 6. Maninoa ; 5. Granouillet, 4. Datunashvili (18. Hezard 67e) ; 3. Khatiashvili (23. Alvès 51e), 2. Pélissié (16. Catanzano 61e), 1. Escur (17. Fournier 56e).

Non entrés en jeu : 20. Nanette.

LES BUTEURS

Bosviel 2T/3, 1P/2 ; Petitjean 1T/1, 3P/3, 1DG/1.

Les meilleurs

Bosviel, Spachuk, T. Cotte, Leonte, Insardi ; Petitjean, Cassan, Kemp.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?