Stephen Lewis : « Faire du rugby le 5e sport US d’ici 5-10 ans »

  • Stephen Lewis : « Faire du rugby le 5e sport US d’ici 5-10 ans »
    Stephen Lewis : « Faire du rugby le 5e sport US d’ici 5-10 ans »
Publié le , mis à jour

Le directeur du secteur rugby à PRO (Professionnal Rugby Organisation) en charge du développement du prochain championnat US et de la professionnalisation des joueurs revient avec nous sur le lancement, en 2016, d’un championnat nord américain.

Propos recueillis par Pierre-Olivier Chirol

Pour commencer, quelle est la place d’un sport comme le rugby aux États-Unis ?

C’est un sport mineur. Les quatre sports principaux sont le football, le baseball, le basket-ball et le Hockey. Le rugby est dans l’ombre de tous ces sports, il n’a jamais été professionnel. Ce sport est complètement amateur ici, nous n’avons qu’une poignée de joueurs professionnels.

N’est ce pas trop difficile de développer le rugby avec la concurrence du football américain ?

Il n’y a pas de compétition. La NFL est très populaire, bien implantée. Notre objectif n’est pas de concurrencer cette ligue, commençons déjà par professionnaliser notre rugby.

Le rugby à sept est-il le plus populaire sur le continent nord américain ?

Pas vraiment… La communauté rugby suit plus particulièrement le rugby à XV. Le rugby à sept est plus facile à comprendre et ramène ainsi plus facilement de nouveaux fans. C’est un très bon point d’entrée pour des novices. Du point de vue sportif, l’équipe à sept est plus performante que celle à quinze, ce qui ne veut pas dire qu’elle est plus populaire.

Comment avez-vous vécu la performance américaine durant la Coupe du monde ?

Vous savez je suis écossais (en français dans le texte) alors je suis content. (rires) Plus sérieusement tout le monde est déçu par le résultat ici en Amérique. Ils ont bien joué sur certaines phases mais jamais sur l’ensemble d’un match alors forcément il y a beaucoup de déception. Et c’est là qu’on se rend compte qu’il y a un besoin de professionnalisation pour avoir une équipe nationale performante.

Justement en avril 2016 un championnat américain débute avec six équipes, quelles villes sont concernées ?

Je ne peux pas encore les communiquer, vous le saurez dans les prochaines semaines. Il y en aura six, réparties entre le Nord Est, la Californie et des Montagnes Rocheuses. Nous avons également un accord professionnel avec deux équipes canadiennes qui nous rejoindront en 2017.

Quels joueurs composeront cette ligue ?

Des joueurs américains et canadiens principalement. Il y aura une régulation pour la venue d’étrangers.

Pourrons nous imaginer voir des footballeurs américains vous rejoindre ?

Oui et non… C’est une discussion qui revient tout le temps dans la sphère du rugby américain… Si nous parvenons à convertir, éduquer et entraîner des joueurs qui n’ont pas la chance d’accéder à la NFL faisons le ! Vous savez il y a un nombre impressionnant de jeunes qui ont abandonné. Si nous parvenons à en attirer une petite partie ce sera forcément positif. Mais du fait de notre amateurisme, ce processus prendra au moins deux trois ans.

Un projet comme celui-ci demande une aide financière. Des rumeurs faisaient état d’un rapprochement avec AIG et Adidas les deux principaux sponsors des All Blacks. Qu’en est-il ?

Non c’est faux, la ligue est détenue et fondée de manière totalement privée. Nous sommes ouverts à un partenariat mais la ligue est privée et surtout pas détenue par une partie tierce. USA Rugby et World Rugby autorisent et soutiennent cette ligue mais ne la possède pas.

Verrons nous arriver des stars du rugby mondial aux États-Unis dans les prochaines années ?

Ce n’est pas vraiment à l’ordre du jour, l’idée est plutôt de se concentrer sur notre vivier. Que cela soit sur les joueurs ou même les coachs, notre priorité sera donnée aux américains.

Quel style de jeu sera prôné au sein de cette ligue ? Favoriserez-vous un rugby de mouvement où de destruction ?

C’est quelque chose qui va se développer de lui-même. Les joueurs et les coachs donneront le style de jeu qu’ils préfèrent. Nous n’avons pas donné de consignes particulières. Tout le monde veut jouer comme les All Blacks alors bien sur nous regardons, nous nous inspirons de ce rugby de mouvement très divertissant, avouons le, mais il n’y a pas de consigne. Laissons place aux coachs et aux joueurs nord américains !

Les joueurs seront tous professionnels ?

La majorité. Il s’agit d’une saison de quatre mois, d’avril à juillet, les joueurs seront sous contrat durant six mois seulement. Tous les joueurs et tous les coachs seront sous contrat avec la ligue.

Où pourrons nous voir les matchs ?

La télévision est un gros problème aux États-Unis, les contrats ne sont pas faciles à avoir, surtout pour le rugby qui n’est pas encore un sport établi ici. Nous allons utiliser un autre média, internet où vous pourrez voir les matchs sur ordinateur, tablette ou téléphone. Surtout pas sur le modèle du pay-per-view (vidéos payantes), nous voulons être sûrs que n’importe quelle personne souhaitant voir les matchs pourra le faire gratuitement.

Comment imaginez-vous cette ligue dans le futur ?

Grandissante évidemment, l’objectif est de devenir le 4e ou 5e sport américain d’ici 5 à 10 ans. C’est une ambition réaliste, nous ne prétendons pas être la NFL. Nous ne sommes qu’au début d’un long cheminement.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?