Colomiers – Bayonne, inséparables jusqu’au bout

  • Colomiers – Bayonne, inséparables jusqu’au bout
    Colomiers – Bayonne, inséparables jusqu’au bout
Publié le , mis à jour

Une semaine après son derby basque, Bayonne se déplaçait chez des Columérins en quête de rédemption après la défaite face à Béziers. Les deux équipes se séparent finalement sur le score de 28 – 28 dans un match qui n’aura eu de nul que le score.

Colomiers — Bayonne 28-28

Par Pierre-Olivier Chirol et Philippe Alary

Le résumé du match

Exactement comme la semaine dernière lors du derby, l’Aviron se faisait surprendre en début de match en concédant un essai. Pourtant malgré les dix points d’écart après onze minutes, les hommes de Vincent Etcheto conservaient leur volonté de jouer. Et comme la semaine dernière les nombreuses fautes adverses allaient permettre aux Bayonnais de se remettre en selle. Dans le rôle du sérial botteur Willie Du Plessis prenait la relève de l’habituel Bustos Moyano. Au moment où Bayonne se heurtait à la défense, le Sud Africain, trouvait le bon dosage pour trouver l’espace entre les défenseurs et la ligne de touche. À un train de sénateur, pénalité après pénalité l’Aviron recollait au score puis reprenait l’avantage du score à la 27e. Les Columérins concédaient des fautes toujours plus éloignées de leur en-but. Pas de quoi perturber Du Plessis précis même à plus de 50 mètres. Jan Van Lill prenait un carton jaune à dix minutes de la mi-temps. Un carton lourd de conséquence puisque Colomiers allait inscrire l’essai du match peu de temps avant la pause. Égalité à la pause, comme un signe… Les nombreuses fautes au sol des joueurs columérins, trop souvent esseulés au moment où ils faisaient des différences, coûtaient cher… Pour prouver qu’il n’a pas qu’un pied, Du Plessis créait l’espace au centre du terrain d’une passe offload pour Labouyrie. Le talonneur avançait puis servait Julien Jane à hauteur, bien plus disposé à la course que son partenaire. On ne se débarrasse pas de Colomiers comme ça. Un essai collectif à la 66e remettait les équipes à égalité. Les esprits s’échauffaient au moment ou David Skrela obtenait l’occasion de repasser devant à treize minutes du terme. Déja auteurs d’une prestation plaisante, les trente hommes offraient aux spectateurs dix dernières minutes de suspens. Un attaque/défense avec Bayonne à la baguette et de valeureux columérins accrochés à leurs trois points d’avance. Les équipes se quittaient finalement sur un match nul après une dernière pénalité de Du Plessis sur la sirène. (28-28)

Homme du match

Willie Du Plessis. Visiblement le Pays Basque lui va bien. Arrivé il y a une semaine à peine en provenance de Toulon le Sud Africain s’est très vite fait remarquer. Auteur d’une bonne entrée la semaine dernière dans le derby il était titulaire ce soir. Un vrai test puisque l’ambition bayonnaise était de créer du jeu. Auteur d’un 100 % au pied, rapide et précis dans l’animation du jeu, il a aussi été capable de jouer derrière la défense au moment opportun.

Tournant du match

A la 77e minute David Skrela trouve une touche sur les 22 mètres bayonnais. Une touche mal négociée, récupérée par l’Aviron. Situation similaire deux minutes plus tard mais à l’avantage de Bayonne qui négocie bien sa touche. La défense de Colomiers se met à la faute et Willie Du Plessis remet les équipes à égalité sur la sirène.

L’essai

Juste avant la pause, Bayonne a repris l’avantage du jeu et du score (15-10) mais a concédé un carton jaune. À la 37e, Du Plessis, encore lui, tapait une énorme chandelle dans le ciel de Bendichou. À la réception Czekaj se débarrassait de trois bayonnais pour servir son ailier Sitauti. Ce dernier déposait son vis à vis et repiquait dans l’axe pour être stoppé à trente mètres de l’en-but. Le jeu rebondissait côté droit jusqu’à Bolakoro bien dans l’intervalle qui aplatissait en coin.

La fiche technique

À Colomiers — Vendredi à 19 h 30 — 5 200 spectateurs.

Arbitre : Christophe Mallet (Bourgogne)

Évolution du score : 7-0, 10-0,10-3, 10-6, 10-9, 10-12,10-15, 15-15 (MT) ; 15-18, 18-18, 18-25, 25-25,28-25, 28-28.

Colomiers : 3 E Skrela (3), Bolakoro (35), Rioux (66), 3 P (11, 54, 68), 2 T Skrela (3, 65).

Bayonne : 1 E (56) Jane, 7 P Du Plessis (14,18, 22, 27, 30,49, 80), 1 T Du Plessis.

Colomiers : 15. Czekaj ; 14.Lagain, 13.Catala (21.Coll, 78e), 12.Bolakoro, 11.Sitauti ; 10. Skrela (21.Coll, 24e-33e), 9. Inigo (Cazenave, 73e) ; 7.Puech, 8.Bezian, 6.Beco (cap) (20.Onambélé, 70e) ; 5.Memain (19.Macoveï, 59e), 4.Fa ‘ Amatuainu (18.Panizzo, m-t) ; 3.Roux (23.Delmas, 60e), 2.Turashvili (16.Rioux, m-t), 1.Dubois (17Falatea, 75e).

Bayonne : 15.Thiery ; 14.Sayerse, 13.Fuster, 12.Hegarty (22.Bustos Moyano, 43e ; 21.Meret, 58e), 11.Jane ; 10. W. Du Plessis, 9. Rouet (cap) (20.Cassang, 76e) ; 7.Chouzenoux, 8. Jan Van Lill (6.Visensang, 66), 6.Visensang (19.Macome, 61e) ; 5.Gayraud (18.Ian Taele, 43e), 4.Horn ; 3.Peikrishvili (23.Choirat, 59e), 2.Labouyrie (16.Van Vuuren, 76e), 1.Iguiniz (17.Fainga’Anuku, 51e).

Carton jaune : Jan Van Lill (32)

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?