Béziers, un second acte de feu

  • Béziers, un second acte de feu
    Béziers, un second acte de feu
Publié le , mis à jour

Une réaction tonitruante. En inscrivant quarante et un points en deuxième période, les Biterrois s’adjugent le bonus offensif et s’emparent de la quatrième place du ProD2. Séduisants dans le jeu et dominateurs dans le combat en première période, les Carcassonnais ont explosé au retour des vestiaires.

Béziers - Carcassonne 54-15

Par Julien Louis

RESUME

Une domination stérile de Carcassonne. Ainsi pourrait être résumée cette première mi-temps perdue d’un point par les Audois après la sirène, à cause d’une mêlée (en leur faveur) mal négociée à cinq mètres de leur ligne. Rageant ! Malgré une possession de balle écrasante et un beau volume de jeu développé, ils n’ont réussi à scorer seulement par la botte de leur ouvreur, Berchesi. La faute à une multitude d’erreurs techniques et à une défense biterroise très bien organisée, mais indisciplinée. L’ASBH, méconnaissable en attaque et dominée dans le défi physique n’a existé que par l’exploitation des ballons de turnovers. A l’instar de l’essai de Sabri Gmir (voir ci-dessous). Le deuxième acte sera l’exact opposé du premier. Déchaînés les Biterrois vont inscrire cinq réalisations et faire exploser des Carcassonnais, qui vont progressivement lâcher prise mentalement. La puissance et la vitesse des locaux ont totalement fait basculer la rencontre. Les Audois ont multiplié les plaquages ratés, les fautes bêtes et ne sont plus parvenus à sortir de leur camps. Un double visage fatal.

LE TOURNANT

Le carton jaune fatidique de Berchesi. Avant l’exclusion temporaire du numéro 10 audois (59e), le score est de 20 à 15. Le match était accroché et aucune des deux équipes ne parvenaient réellement à se détacher. Au moment où l’ouvreur uruguayen est revenu sur le terrain, ses partenaires sont menés… 47 à 15. En son absence, les Carcassonnais ont donc encaissés trois essais et deux pénalités. Soit un total de 27 points. La rencontre a totalement basculé durant ces dix minutes, où les visiteurs ont totalement lâché prise.

LE PLUS BEL ESSAI

François Ramoneda envoie Sabri Gmir sur orbite. Tout part d’une superbe inversion de jeu de Josh Valentine, après plusieurs séquences au près. Le demi de mêlée trouve un de ses avants qui sert le troisième ligne aile biterrois sur un pas. Ramoneda fait ensuite la différence à lui seul. Il casse un premier plaquage avant de s’échapper et de servir intérieur l’ailier tunisien, d’une superbe passe après contact. Ce dernier n’a plus qu’à faire parler sa vitesse pour aller marquer sans opposition.

L’HOMME DU MATCH

Sabri Gmir. Le Biterrois en forme du début de saison. En interceptant une passe sautée (10e) de l’ouvreur uruguayen de l’USC (Berchesi), qu’il transforma en essai après une échappée en solitaire de 80 mètres, l’ailier permit à son équipe de surnager. Impérial sous les ballons hauts et performant dans ses attaques de lignes, Gmir créa constamment du danger dans la défense adverse et inscrit même un deuxième essai. Une nouvelle prestation de haute volée de l’international tunisien, qui confirme son statut de meilleur marqueur biterrois : « Je veux battre mon record d’essais en ProD2 qui date de ma première saison avec Béziers dans cette compétition », livrait-il vendredi dans nos colonnes. Sabir Gmir l’a déjà égalé (6 essais marqués).

La fiche technique

À Béziers – Vendredi 19h30 – 5745 spectateurs

Arbitre : M. Clave (Armagnac Bigorre)

Évolution du score : 0-3, 7-3, 7-6, 7-9, 7-12, 10-12, 13-12 (M.T); 20-12, 20-15, 23-15, 26-15, 33-15, 40-15, 47-15, 54-15

Béziers: 6E Gmir (10e, 64e), Lomidze (42e), Fualau (60e), Ramoneda (70e), Meité (72e); 6T Munro (10e, 42e, 60e, 64e, 70e, 72e); 4P Munro (33e, 40e, 52e, 55e)

Carcassonne: 5P Berchesi (4e, 13e, 28e, 31e, 51e)

Cartons jaunes : Berchesi (59e)

Béziers : 15. Puletua; 14. Gmir, 13. Max (21. Suchier, 65e), 12. Vakacegu, 11. Marais; 10. Munro, 9. Valentine (20. Bisman, 65e); 7. Ramoneda (18. Lambey, 71e), 8. Lomidze (19. Meité, 61e), 6. Barrère (22. Bourdeau, 13e); 5. Battye (cap.), 4. Lokotui; 3. Tokotu’u (23. Lafon, 31e-71e), 2. Pinto Ferrer (16. Fualau, 55e), 1. Manukula (17. Wardi, 55e)

Carcassonne : 15. Gros; 14. Lazzarotto (21. Brana, 67e), 13. Grammatico (22. Condou, 67e), 12. Pohe, 11. Natoga (20. Caminati, 74e); 10. Berchesi, 9. Domenech ; 7. Koffi, 8. Teyssier (19. Oulai, 51e), 6. Etien (cap.) (16. Jullien, 65e); 5. Tisseau, 4. Maurens (18. Poux, 59e); 3. Ursache (23. Laval, 51e), 2. Bissuel, 1. Lobo (17. Drancourt, 51e)

LES BUTEURS

Munro : 6T/6, 4P/4 ; Berchesi : 5P/7

LES MEILLEURS

A Béziers : Gmir, Ramoneda, Valentine, Lomidze, Battye ; à Carcassonne : Natoga, Grammatico

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?