Le rugby amateur ne s’arrête pas

  • Le rugby amateur ne s’arrête pas
    Le rugby amateur ne s’arrête pas
Publié le , mis à jour

Tous les matchs de rugby professionnel devant normalement se dérouler ce samedi, ou ce dimanche ont été reportés. En revanche, cela n’a pas été le cas de la majorité des matchs amateurs.

Suite aux attentats qui ont frappé Paris, vendredi soir, l’EPCR, organe directeur des compétitions européennes de rugby professionnel, a été ferme, tous les matchs de Champions Cup et de Challenge Cup prévus sur le territoire français ont été reporté. La Ligue a également décidé de faire de même concernant le derby landais de ce dimanche entre Dax et Mont-de-Marsan. Par ailleurs, toutes les compétitions ont été annulées en Île-de-France. Dans les autres territoires, la tenue des rencontres été soumises à l’édiction d’arrêtés préfectoraux et municipaux. En Périgord Agenais les rencontres des compétitions fédérales ont été reportées. Deux matchs de Fédérale 1 se sont déroulés normalement ce samedi. Ils ont vu Nevers s’imposer face à Blagnac (43 – 13) et Limoges face à Vannes (19 – 15). Ce dimanche la plupart des rencontres de Fédérale 1 se sont déroulées normalement à la seule exception de Bobigny – Châlon-sur-Saône (Ile-de-France), Rouen – Bergerac (Normandie), Lombez-Samatan – Agde et Castanet – Oloron pour cause d’un arrêté municipal, annulant toute manifestation publique sur le territoire de la commune durant 72 heures à compter de ce samedi 14 novembre. Par ailleurs les féminines étaient aussi sur le pont ce week-end. En Top 8 tous les matchs se sont disputés hormis le match entre Lille et Bobigny. Pour exemple, le derby de l’agglomération toulousaine s’est donc bel et bien tenu entre le Stade toulousain et Blagnac – Saint-Orens. Les Rouge et Noir se sont d’ailleurs largement imposées 27 à 8.

Les compétitions de jeunes se sont déroulées normalement

La plupart des rencontres de jeunes ont eu lieu comme prévu. Que ce soit en Balandrade, Philiponeau, Gaudermen, Teulière A et Teulière B mais aussi dans les écoles de rugby, les jeunes ont joué en respectant tout d’abord une minute de silence avant chaque match afin de rendre hommage aux victimes et beaucoup d’entre eux ont également porté un brassard noir. L’ambiance était pesante sur beaucoup de terrains, mais le jeu et la vie ont vite repris le dessus. Certainement la meilleure des réponses, à ce que nous avons vécu vendredi soir. M. L.

Retrouvez demain dans le Midi Olympique du 16 novembre, l’ensemble des résultats.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?