Ils ont été internationaux à XV et à XIII

  • Ils ont été internationaux à XV et à XIII
    Ils ont été internationaux à XV et à XIII
Publié le , mis à jour

De Jean Galia à Fabrice Estebanez, ils sont trente-deux à avoir porté le maillot du XV de France et celui du XIII de France. Découvrons la liste de ces internationaux qui ont honoré deux disciplines.

Le rugby à XIII et son cousin quinziste n’ont pas tout le temps entretenu des rapports cordiaux et amicaux. Lors de la création de la Ligue treiziste en 1934, les deux Fédérations se regardaient en chiens de faïence. Dans les décennies 50, 60 et au début des années 1970, lorsque l’astre treiziste était à son zénith, les rapports étaient assez tendus. Cependant, le monde treiziste doit aussi une fière chandelle à son rival quinziste. L’âge d’or de l’équipe de France entre 1950 et 1968 a été aussi le fruit de l’apport d’anciens internationaux quinzistes dans les rangs treizistes. À ce jour, ils sont trente joueurs à avoir d’abord connu la sélection à XV avant de la connaître à XIII. Trente dont voici la liste !

De XV à XIII

Le nom (le poste) : le nombre de sélections à XIII avec l’année ; le nombre de sélections à XV avec l’année

Jean Barthe (troisième ligne) : 19 sélections, 1959-1964 ; 26 sélections, 1954-1959.

René Bernard (pilier) : 8 sélections, 1952-1954 ; 4 sélections, 1951.

Antoine Blain (troisième ligne) : 3 sélections, 1938-1939, 1 sélection, 1934.

Jean-Marie Bonal (ailier) : 4 sélections, 1971-1972 ; 14 sélections, 1968-1970.

Raoul Bonamy (troisième ligne) : 1 sélection, 1935 ; 2 sélections, 1928.

Jean Capdouze (demi d’ouverture) : 26 sélections, 1967-1972 ; 6 sélections, 1964-1965.

Georges Caussarieu (trois-quarts centre) : 2 sélections, 1935-1936 ; 1 sélection, 1929.

Roger Claudel (troisième ligne) : 3 sélections, 1935-1937 ; 2 sélections, 1932-1934.

Gaston Combes (demi de mêlée) : 5 sélections, 1946-1947 ; 1 sélection, 1945.

Pierre Cussacq (ailier) : 7 sélections, 1935-1938 ; 1 sélection, 1939.

Joseph Desclaux (demi d’ouverture) : 2 sélections, 1939 ; 10 sélections, 1934-1945.

Jean Duhau (pilier ou talonneur) : 4 sélections, 1937 ; 7 sélections, 1928-1933.

Jean Galia (deuxième ou troisième ligne) : 5 sélections, 1934 -1936 ; 19 sélections, 1927-1931.

Joseph Griffard (pilier) : 9 sélections, 1935 -1938 ; 3 sélections, 1932 -1934.

Marius Guiral (arrière) : 10 sélections, 1935-1938 ; 3 sélections, 1931-1933.

Alibert Kaempf (ailier) : 2 sélections, 1948-1949 ; 1 sélection, 1946.

Pierre Lacaze (arrière) : 18 sélections, 1959-1967 ; 7 sélections, 1958-1959.

Hervé Larrue (deuxième ligne) : 2 sélections, 1961-1964 ; 7 sélections, 1960.

Claude Mantoulan (demi d’ouverture, centre) : 46 sélections, 1959-1970 ; 1 sélection, 1959.

Henri Marracq (deuxième et troisième ligne) : 23 sélections, 1963-1969 ; 1 sélection, 1961.

Francis Mas (pilier) : 6 sélections, 1964-1969 ; 5 sélections, 1962-1963.

Jacques Merquey (centre) : 35 sélections, 1956-1960 ; 4 sélections, 1950.

Charles Petit (deuxième ligne) : 7 sélections, 1934 -1937 ; 1 sélection, 1931.

Maurice Porra (talonneur) : 8 sélections, 1934-1937 ; 1 sélection, 1931.

Aldo Quaglio : (pilier) : 17 sélections, 1959-1963 ; 13 sélections, 1957-1959.

Raymond Rébujent (pilier, talonneur) : 1 sélection, 1969 ; 1 sélection, 1963.

Max Rousié (demi de mêlée) : 15 sélections, 1935-1939 ; 4 sélections, 1932-1934.

André Ruiz (centre, ailier) : 20 sélections, 1970-1977 ; 2 sélections, 1968.

Robert Samatan (arrière) : 6 sélections, 1934-1939 ; 10 sélections, 1930-1931.

Marcel Volot (talonneur) : 2 sélections, 1947 ; 5 sélections, 1945-1946.

De XIII à XV : Jean Dauger et Fabrice Estebanez, les exceptions

Deux joueurs ont fait le chemin inverse à savoir qu’ils ont été d’abord connu la sélection à XIII avant de connaître la consécration à XV. Jean Dauger, l’emblématique centre de l’Aviron bayonnais champion de France en 1943 a franchi le Rubicon en 1937 en rejoignant le club de Roanne et son président mécène Claudius Devernois. Il avait à l’époque 18 ans. Malgré son jeune âge, il a participé avec succès à la conquête de la Coupe de France en 1938 et au titre de champion de France en 1939 du club de la Loire. En 1938 et 1939, il connut la joie de cinq sélections sous le maillot bleu. Après l’interdit de la pratique treiziste sous le régime vichyssois en 1941, Jean Dauger retourna au Pays basque et reprit une licence à l’Aviron bayonnais. Or, son passage à XIII lui interdisait toute sélection avec l’équipe nationale à XV. Exceptionnellement, la Fédération française et son président René Crabos décidèrent de lui offrir une sélection pour services rendus durant toute sa carrière. En 1953, il honora sa seule sélection, c’était dans le cadre du Tournoi face à l’Écosse. Pour son unique sélection, la France s’imposa 11 à 5. Fabrice Estebanez, l’actuel centre de Grenoble, compte huit sélections entre 2010 et 2011. Il participa même à la Coupe du monde 2011 où il fut titularisé face au Japon, la Nouvelle-Zélande et le Tonga. Bien avant de connaître une belle carrière professionnelle à XV, il est passé par la filière treiziste. Il s’est particulièrement illustré à Limoux et à Toulouse où il disputa une demi-finale de Coupe d’Angleterre en 2005. En 2003, positionné à l’arrière, il fut sélectionné à trois reprises avec l’équipe nationale face à la Serbie, les Samoa et la Russie.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?