Tournoi 2016: L’ouverture du chantier

  • Tournoi 2016: L’ouverture du chantier
    Tournoi 2016: L’ouverture du chantier
Publié le , mis à jour

Michalak à la retraite, Trinh-Duc blessé, Tales en concurrence avec Carter au Racing 92, le chantier de l’ouverture chez les Bleus est immense. Plisson et Lopez sont à l’affût…

Depuis le 1er novembre, le nouveau sélectionneur Guy Novès est officiellement au travail. Il planche sur son projet de jeu, sur ses futurs choix. Évidemment, l’ancien homme fort du Stade toulousain se sait attendu sur un certain nombre de décisions. À commencer par le choix du capitaine. Thierry Dusautoir survivra-t-il au naufrage anglais ? En a-t-il seulement l’envie ? Des questions aujourd’hui toujours en suspens. Et puis, il y aura le choix des hommes. Quel joueur à quel poste ? C’est bien connu, il y a 66 millions de sélectionneurs. Chacun a son avis, ses idées. Guy Novès s’est, pour l’heure, bien gardé de livrer des noms. Il observe, il scrute. Avec ses deux adjoints Yannick Bru et Jeff Dubois, il travaille à l’abri des regards à Marcoussis, se servant parfois de l’équipe de France des moins de 20 ans comme d’un laboratoire.

Dans ce cadre-là, le choix de son (ou ses) demi(s) d’ouverture sera capital. Ici, le chantier est vaste, immense. Le titulaire du poste Frédéric Michalak a, sitôt le XV de France éliminé du Mondial, annoncé sa retraite internationale. Derrière lui, le choix de Philippe Saint-André s’était porté sur Rémi Tales au détriment de François Trinh-Duc. Ces deux-là seront forcément surveillés par le nouveau staff des Bleus. Ce mercredi midi, au cours de la conférence de presse de présentation du match face au Stade toulousain, le premier a clairement laissé entendre que, pour l’heure, il se concentrait uniquement sur ses performances en club, qu’il avait tout le temps de repenser plus tard à l’équipe de France. Avant la Coupe du monde, il a été dit que Tales était un ouvreur sérieux, mais sans éclat, qu’il avait tout du remplaçant idéal. Peut-il aujourd’hui aspirer à un statut de titulaire ? De ses performances au Racing, qui attend, soit dit en passant, l’arrivée imminente de Dan Carter, dépend une partie de son avenir international. Quant à François Trinh-Duc, surnommé « le banni » en raison de ses relations plutôt froides avec Patrice Lagisquet, son profil offensif a de quoi séduire Guy Novès et surtout Jeff Dubois, connu pour son goût immodéré de l’attaque. Seulement voilà, le Montpelliérain s’est blessé à un tibia en Challenge Cup face aux Italiens de Calvisano et pourrait être indisponible pendant presque deux mois. Il souffre d’une fissure du tibia droit. Une nouvelle blessure après une fracture de ce même tibia en octobre 2014 lors d’un match de Top 14 face à Oyonnax, qui l’avait écarté des terrains durant cinq mois environ. Force est donc de s’interroger : François Trinh-Duc peut-il postuler pour le match d’ouverture du Tournoi des 6 Nations contre l’Italie, le 6 février ?

Plisson rappelé ?

S’il est difficile de répondre à cette question aujourd’hui, il est acquis que la concurrence ne manque pas. Deux autres ouvreurs figurent probablement sur les tablettes de Novès. Camille Lopez, intronisé en novembre 2014 par Saint-André, avait perdu des points dans le Tournoi 2015. Ses prestations en club, également en chute libre, ne lui avaient pas permis d’accrocher une place dans la liste des 36 présélectionnés pour le Mondial. Sans doute a-t-il une revanche à prendre sur lui-même. Avec l’ASM, il s’est inscrit dans un projet de jeu, un cadre bien précis. Il rêve d’en faire autant avec les Bleus. Jules Plisson, lui aussi, en rêve. Il s’est vu priver de Mondial, la faute à une vilaine blessure à une épaule, contractée peu avant le début de la phase finale du Top 14. Jusque-là, guidé par son entraîneur des trois-quarts… Jeff Dubois, il avait conduit la ligne d’attaque du Stade français avec du culot et un goût prononcé pour l’offensive. Son profil et son entente avec le nouvel adjoint de Novès pourraient faire de lui le nouvel ouvreur du XV de France.

Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?