Aurillac s’impose dans la difficulté

  • Aurillac s’impose dans la difficulté
    Aurillac s’impose dans la difficulté
Publié le , mis à jour

Malgré un premier acte délicat, les Aurillacois ont remporté une victoire essentielle.

AURILLAC – AIX : 29 - 15.

Par Thierry Jouvente, envoyé spécial.

Résumé

Empruntés mais surtout embrouillés par les aixois en première période, les Auvergnats ont égaré trop de munitions en route pour distancer les visiteurs. Heureusement que Maxime Petitjean avait planté ses orteils dans une bassine d’eau chaude, faute de quoi les deux formations aurait regagné les citrons sur un score de parité somme toute logique assez logique. En deuxième période, les Cantaliens ont remis leur rugby à l’endroit en inscrivant deux essais supplémentaires contre un seul aux visiteurs.

L’homme du match

Maxime Petitjean. En réussissant un 100% dans les tirs au but l’ouvreur stadiste a su maintenir son équipe en tête au tableau d’affichage même lorsqu’elle subissait le défi physique imposé par les provençaux. Au final ses quinze pions auront fait la différence au planchot.

Fiche technique

A AURILLAC (vendredi à 19h30) – 2 500 spectateurs

Arbitre : Mr Boyer (MPY).

Evolution su score : 7-0, 7-7, 10-7, 10-10, 13-10, 16-10 (mt) 23-10, 30-10, 30-17.

Aurillac : 3E Leiataua (17e), Nanette (42e), Pénalité (57e) ; 1T Petitjean (17e, 42e, 57e) ; 3P Petitjean (28e, 38e, 40e)

Aix-en-Provence : 2E Marrou (22e), Lescadieu (63e); 1T Boulogne (22e ), Bouillon (63e); 1P Boulogne (31e)

Cartons jaunes: Guillaume (39e).

AURILLAC.- 15. McPhee ; 14. Valentin (22. Luatua 60e), 13. Lilomaïava, 12. Sharikadze , 11. Gaston (21. Cassan 61e) ; 10. Petitjean (cap) ; 9. Nanette (20. Boisset 71e); 7. Roussel, 8. Maninoa (19. Nouhaillaguet 60e), 6. Maïtuku ; 5. Datunashvili (18. Granouillet 50e), 4. Hézard ; 3. Taukeiaho (23. Alvès 62e), 2. Leiataua (16. Catanzano 54e), 1. Fabro (17. Escur 54e)

AIX – 15. Cestaro ; 14. Caneda, 13. Marrou (20. Bouillon 61e), 12. Mika, 11. Poujol ; 10. Swanepoel (cap) ; 9. Boulogne (22. Berger 47e) ; 7. Molcard, 8. Vallejos (19. Potente 44e), 6. Guillaume ; 5. Navickas (18. Maamary 50e), 4. Nasiga (Munoz Rivero 54e) ; 3. Albertse (23. Cotter 47e) 2. Tuapati (16. Lescadieu 60e), 1. Zakashvili (17. N’Diaye 54e)

Les meilleurs

Petitjean,Maninoa, Datunashvili, McPhee, Maïtuku; Guillaume, Nasiga, Marrou.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?