Montpellier s’impose timidement

  • Montpellier s’impose timidement
    Montpellier s’impose timidement
Publié le , mis à jour

Après sa dernière défaite à domicile face à Toulouse, le MHR a risqué gros face à La Rochelle mais s’est finalement imposé de cinq petits points.

MONTPELLIER - LA ROCHELLE : 25 - 20.

Par Romane Paulin et Julien Louis, envoyés spéciaux.

Le résumé

Dans un froid glacial, Montpellier nous avait proposé une première mi-temps tout aussi glaçante : avec peu de rythme et beaucoup de fautes de main, les hommes de Jake White permettaient aux Rochelais de prendre l’ascendant et d’inscrire les premiers points de la partie dès la 6e minute (Amosa). Ainsi, Montpellier venait d’offrir à La Rochelle, la possibilité de prendre le score au tableau d’affichage, en plus de s’imposer sur l’exercice de la touche. Le MHR de son côté continuait d’entreprendre le plan de jeu imposé par son manager : ne pas jouer de ballon dans son camp et relançait au pied. Dans cette démarche, difficile de rattraper le retard accumulé jusque-là. Ainsi, Montpellier laissait à la mi-temps 18 points que l’ouvreur Catrakilis aurait pu tenter durant la première minute après une réussite au pied à cent pour cent. À la pause le verdict était sans surprise : chez lui, Montpellier était mené 10 à 9, et ce, malgré deux cartons jaunes infligés aux Rochelais dans cette première période.

Les voix du vestiaire sont impénétrables, mais semblaient pourtant avoir eu un effet sur les Bleu et Blanc qui reprenaient l’avantage au score dès la 45e et poussaient La Rochelle à la faute. Mais si Catrakilis continuait sa quête de l’excellence, les Montpellierains prenaient des risques, notamment quand Eaton partait seul à l’essai mais était finalement stoppé par un soi-disant en-avant prononcé par M. Poite. Finalement, un essai de Mowen à la 70e sauvait l’honneur et redonnait des couleurs au MHR qui menait 25-13 à dix minutes de la fin de la rencontre. À la dernière minute pourtant, les Rochelais prouvaient qu’ils n’avaient pas fait le déplacement pour rien et inscrivaient un dernier essai sous la puissance de Gagi Bazadze. Le MHR s’imposait finalement sur la sirène 25 à 20.

Le fait du match

Et 45 minutes plus tard, Montpellier revivait ! Jusque-là à cent pour cent de réussite au pied, l’ouvreur montpelliérain Catrakilis inscrivait une nouvelle pénalité qui permettait au MHR de mener au score pour la première fois de la partie (12-10). 5 minutes plus, tard la machine était lancé pour Catrakilis et ses hommes jusqu’à la fin de la rencontre.

L’essai

On retiendra l’unique essai des Montpellierains et notamment du troisième ligne Ben Mowen. Alors que l’ailier Jesse Mogg, arrière de formation, filait à l’essai sur son aile, il était stoppé à 5 mètres de la ligne d’en-but. Le troisième ligne qui se trouvait là faisait parler sa puissance pour aplatir sur l’aile gauche.

L’homme du match

Tandis que Jeudi nous annoncions le départ de l’ouvreur François Trinh-Duc pour Toulon, le MHR semble avoir trouvé son remplaçant. Ce vendredi, Demetri Catrakilis a réalisé un cent pour cent au pied et a clairement sauvé la partie offrant 20 points à lui tout seul dans cette partie. Le président Altrad peut dormir tranquille.

La fiche technique

À Montpellier – Vendredi 20 h 45 – 8 000 spectateurs

Arbitre : M. Poite (Midi-Pyrénées).

Évolution du score : 0-7, 3-7, 6-7, 6-10, 9-10 (M.T) ; 12-10, 15-10, 18-10, 18-13, 25-13, 25-20

Montpellier : 1E Mowen (70e) ; 1T Catrakilis (70e) ; 6P Catrakilis (9e, 29e, 36e, 45e, 51e, 60e)

Carton jaune : Galletier (77e)

La Rochelle : 2E Amosa (6e), Bazadze (79e) ; 2T Holmes (6e), Le Bail (79e) ; 2P Holmes (33e) Le Bail (68e)

Cartons jaunes : Gourdon (21e), Cedaro (35e)

Non entré en jeu : 22. Roudil

MONTPELLIER 15. Fall (21. Lucas, 65e) ; 14. Malzieu, 13. Tuitavake (22. Nagusa, 36e), 12. Ebersohn, 11. Mogg ; 10. Catrakilis, 9. Paillaugue (20. White, 71e) ; 7. Mowen (19. Galletier, 71e), 8. Qera, 6. Ouedraogo (cap.) ; 5. Willemse, 4. Jac. du Plessis (18. Tchale-Watchou, 67e) ; 3. Mas (17. Van der Linde, 51e), 2. Ivaldi (16. Géli, 51e), 1. Nariashvili (23. Cilliers, 71e)

LA ROCHELLE 15. Murimurivalu ; 14. Bouldoire, 13. Hingano, 12. Botia, 11. Northam ; 10. Holmes (21. Fortassin, 63e), 9. Januarie (20. Le Bail, 59e) ; 7. Amosa (18. Qovu, 51e), 8. Gourdon, 6. Kieft (19. Sazy, 67e) ; 5. Cedaro (cap.), 4. Eaton ; 3. Atonio (23. Bazadze, 63e), 2. Gau (16. Geledan, 58e), 1. Pelo (17. Corbel, 55e)

LES BUTEURS

Paillaugue : 0P/1, Catrakilis : 6P/6, 1T/1 ; Holmes : 1T/1, 1P/3, Le Bail : 1P/1, 1T/1

LES MEILLEURS

A Montpellier Willemse, Catrakilis, Nariashvili, Qera à La Rochelle : Botia, Eaton, Amosa

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?