Angleterre : la relance est prête

  • Angleterre : la relance est prête
    Angleterre : la relance est prête
Publié le , mis à jour

L’Angleterre pourrait lancer des jeunes dans le prochain tournoi. Voici quelques nouvelles têtes.

Eddie Jones va-t-il faire débuter une ribambelle de nouveaux joueurs sous le maillot blanc ? C’est la grande question que se posent les observateurs, encore sous le coup du coup de massue du dernier Mondial. Certains se sont spontanément tournés vers Exeter, deuxième du championnat après quatre journées. Le XV de la Rose avait déjà trois hommes du Devon dans son groupe : Jack Nowell, Geoff Parling et Henry Slade. Mais le club regorge de talents sélectionnables : on pourrait parler du pilier gauche Ben Moon, et des trois quarts Olly Woodburn (ailier rapide) et du centre Sam Hill (très bon créateur) mais aussi le talonneur Jack Yeandle. Le troisième ligne Tom Johnson n’est pas mauvais non plus, mais il a déjà 33 ans et huit sélections.

Simpson fabuleux contre Toulon

Les éditorialistes demandent aussi à Eddie Jones de se tourner vers les Wasps, l’équipe qui vient d’écraser Toulon. Ils lui disent de regarder le demi de mêlée Joe Simpson absolument fabuleux contre le RCT. Celui-ci n’a plus été appelé depuis quatre ans (une sélection durant la coupe du monde 2011), sa carrière ayant été perturbée par des blessures en tous genres. Chez les Wasps, Eddie Jones pourrait aussi jeter un œil sur le deuxième ligne James Gaskell, une sorte de sac d’os au profil d’avant de devoir infatigable. Il observera aussi le centre Eliott Daly qui joue en équipe première depuis l’âge de 18 ans. Il y a aussi quelques éléments prometteurs chez les Saracens comme ce troisième ou deuxième ligne à la peau d’ébène : Maro Itodje, un profil de décathlonien qui n’en finit plus de repousser ses propres limites. Voilà quelques-uns de nouvelles têtes qu’on pourrait découvrir lors du prochain Tournoi, le talonneur Jamie George n’est pas mal non plus dans un genre plus potelé. On ne sait toujours pas non plus qui sera le capitaine car Chris Robshaw, très décevant durant le Mondial n’est pas sûr de conserver son grade (ni son poste d’ailleurs). Eddie Jones veut avoir une discussion avec lui.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?