Racing 92 – Toulouse : premier choc du week-end !

  • Racing 92 – Toulouse : premier choc du week-end !
    Racing 92 – Toulouse : premier choc du week-end !
Publié le , mis à jour

Pour plusieurs raisons il ne faudra pas rater ce duel entre le 4ème du classement actuel qui reçoit le deuxième. Après une parenthèse européenne, retour aux affaires nationales dans un contexte particulier pour le Racing 92 et Toulouse à 14 h 45 ce samedi.

La première titularisation d’Imhoff en Top 14 cette saison

L’ailier argentin (1,85 m, 84 kg) qui a vécu une superbe Coupe du monde cet automne avec l’Argentine, retrouve le parfum des chocs du Top 14 en tant que titulaire. Assurément une arme redoutable pour le Racing 92 qui a besoin de se relancer en Top 14 après la déroute qu’ils ont connue à Castres il y a quelques semaines. Juan Imhoff accompagnera les nombreux internationaux français alignés par le duo Travers-Labit (Ben Arous, Szarzewski, Lauret, Nyanga, Classens, Machenaud, Tales, Dumoulin).

Les retrouvailles de Nyanga avec le Stade

Le troisième ligne (1,87 m, 96 kg) jouera son troisième match avec le Racing 92 ce samedi après-midi. Pour l’occasion, il retrouvera le club dans lequel il a évolué durant 10 ans et a remporté un titre de champion d’Europe ainsi que trois titres de champion de France. Cette semaine sur notre site il s’est confié à Marc Duzan sur ce match : « C’est spécial. Cela ne fait pas longtemps que je suis ici, c’est un match qui arrive vite. Ça va faire bizarre, je vais essayer de ne pas les regarder avant le match et rester concentré sur ce que l’on a à faire. C’est un match capital pour nous. […] Bien sûr que le Stade toulousain est un club à part, qui aura une place particulière dans mon cœur, j’y ai passé dix ans mais là, je suis au Racing et j’ai envie d’écrire l’histoire de ce club. Pour cela, il faut être concentré là-dessus. » On peut lui faire confiance quant à sa capacité à faire abstraction de tout cela pour livrer une très bonne prestation et prouver à ceux qui pourraient en douter qu’il n’est pas venu au Racing 92 que pour profiter de la vie parisienne.

Carter présenté au public francilien

Si la star du rugby mondial, est arrivée hier et a participé à sa première conférence de presse, il sera présenté au public du stade Yves-du-Manoir de Colombes à la mi-temps du match. Il prendra le micro pour dire quelques mots à ses nouveaux supporters. Il faudra en revanche attendre encore quelques jours pour le voir chausser les crampons et enfiler le maillot ciel et blanc.

Toulouse : faire un gros coup pour repartir de l’avant ?

Si le Racing doit se relancer au classement, les Toulousains ont besoin eux de retrouver une dynamique positive quelque peu freinée lors des deux premières journées de Champions Cup. Pour cela, Ugo Mola et son staff ont décidé de faire quelque peu tourner leur effectif en affichant tout de même une équipe plus que compétitive. Les Franciliens seraient bien inspirés de prendre très au sérieux les Toulousains, de Louis Picamoles, Talalelei Gray et de son capitaine Yoann Maestri, qui sont déjà allés s’imposer à Montpellier et qui avaient failli faire de même à Bordeaux.

Flynn de retour

Pour créer l’exploit, on notera le retour de Corey Flynn, auteur d’un très bon début de saison il avait ensuite été écarté des terrains. Il apportera assurément sa puissance et son dynamisme ainsi que sa précision dans l’exercice des lancers en touche. Qu’on se le dise les Toulousains viennent réellement armés pour faire quelque chose à Colombes. Cela promet un beau match, on l’espère ! M. L.

Les équipes

Racing 92

15. Goosen ; 14. Rokocoko, 13. Chavancy, 12. Dumoulin, 11. Imhoff ; 10. Tales, 9. Machenaud ; 7. Nyanga, 8. Masoe, 6. Lauret ; 5. Van der Merwe, 4. Charteris ; 3. Tameifuna, 2. Szarzewski (cap.), 1. Ben Arous.

Remplaçants : 16. Chat, 17. Brugnaut, 18. Carizza, 19. Claassen, 20. Phillips, 21. Laulala, 22. Dulin, 23. Gomes Sa.

Toulouse

15. Médard ; 14. Clerc, 13. Fritz, 12. David, 11. Matanavou ; 10. Flood, 9. Doussain ; 7. Gray, 8. Picamoles, 6. Camara ; 5. Tekori, 4. Maestri (cap.) ; 3. Tialata, 2. Flynn, 1. Kakovin.

Remplaçants : 16. Marchand, 17. Baille, 18. Maka, 19. Lamboley, 20. Bézy, 21. McAlister, 22. Bonneval, 23. Johnston.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?