Le Stade français au sommet des Alpes

  • Le Stade français au sommet des Alpes
    Le Stade français au sommet des Alpes
Publié le , mis à jour

Malgré une entame de match à leur avantage, les Grenoblois ont commis des erreurs en fin de première période irrémédiable pour le reste de la partie.

Le résumé

Les premières minutes de la rencontre étaient à l’avantage des Grenoblois, bien décidés à prouver qu’ils jouaient à domicile. Pour cela, la tactique était claire : agresser le Stade français dans ses 22m. C’était chose faite lorsque, poussés à la faute, le Stade français offrait la première pénalité de la rencontre à Jonathan de Wisniewski qui inscrivait trois points pour son équipe. Ainsi, cette première partie de rencontre dévoilaient des parisiens peu sereins dans leur jeu offensifs, ce qui permettait à Grenoble de maîtriser l’exercice de la touche et des ballons portés à l’image du premier essai de la partie inscrit par le troisième ligne Kimlin (31e). Vexé de cet échec, Alexandre Flanquart commettait un mauvais geste et sortait 10 minutes sur le banc pour carton jaune. Le FCG aurait pu profiter de cette supériorité numérique mais ce ne fut pas le cas. Effectivement c’est à partir de la 32e minute que les Bleu et Rouge retombaient dans leurs tares et permettaient à Jules Plisson de faire revenir le Stade français à 11 à 9 à la pause.

À la reprise, le Stade français tirait les leçons de la première mi-temps pour reprendre l’avantage au score et inscrire 4 pénalités consécutives. Les Grenoblois, assaillis mais pas tombés, inscrivaient un dernier essai à dix minutes de la fin de la rencontre et relançait le suspens. Mais leur prise de risque tardive ne permettait pas de revenir au score à la dernière minute et s’inclinaient finalement 19- à 21 au stade des Alpes.

Le fait du match

Il aura fallu attendre la 46e minute pour que le Stade français ne prenne les devants au score. La machine enfin lancée, les Parisiens ont su tirer les leçons des erreurs engendrées en premières mi-temps pour reprendre le dessus et mener tout le long de la seconde période.

L’essai

L’essai du talonneur Hegarty à la 71e prouvait la détermination des Grenoblois à ne rien lâcher dans cette partie. En force, il n’aura pas fallu attendre pour que Mr Gaüzere n’accorde cet essai.

L’homme du match

Plisson, malgré quelques erreurs de début de rencontre a mené cette partie d’un « pied d’or ». Auteur de 21 points dans cette partie, son cent pour cent a prouvé qu’il était en grande forme en ce moment.

La fiche technique

A Grenoble – Stade des Alpes - dimanche 16 h 15

Arbitre : M. Gaüzere (CBL)

Evolution du score : 3-0 ; 3-3 ; 6-3 ; 11-3 ; 11-6 ; 11-9 (MT) ; 11-12 ; 11-15 ; 14-15 ; 14-18 ; 14-21 ; 19-21 (score final)

Grenoble : 2E Kimlin (31e) Hegarty (71e) ; 0T/2Wisniewski () ; 3P/3 Wisniewski (6e, 20e, 53e).

Carton jaune : Taumalolo (60e)

Stade français : 7P/7 Plisson (17e, 38e, 40e, 46e, 48e, 61e, 71e).

Carton jaune : Flanquart (29e)

Grenoble > 15. Aplon ; 14. Dupont (22. Mignot 71e). L, 13. Estebanez, 12. Hunt, 11. Kilioni; 10. Wisniewski, 9. McLeod (20. Loustalot 17e); 7. Diaby (19. Setephano 71e), 8. Grice, 6. Kimlin; 5. Roodt, 4. Hand (18. Best 68e); 3. Edwards (23. De Klerk 24e-32e-47e), 2. Héguy (16. Hegarty 71e), 1. Barcella (17. Taumalolo 47e-64e)

Non entré en jeu: 21. Bosch

Stade français > 15. Bonneval. H ; 14. Vuidravuwalu, 13. Doumayrou (22. Camara 80e), 12. Danty, 11. Sinzelle; 10. Plisson, 9. Tomas (19. Alberts 60e); 7. Lakafia, 8. Ross, 6. Ugena; 5. Papé, 4. Flanquart (18. Gabrillagues 69e); 3. Slimani (23. Alo-Emile 56e), 2. Sempéré (16. Panis 80e), 1. Wan Der Merwe (17. Taulafo 56e)

Non entrés en jeu :20. Daguin, 21. Steyn,,

LES BUTEURS

Grenoble : Wisniewski 3P/3 0T/2

Stade français : Plisson 7P/7

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?