• Bernard Goutta : « J’ai vraiment de la peine »
    Bernard Goutta : « J’ai vraiment de la peine »
Publié le / Modifié le
Pro D2

Bernard Goutta : « J’ai vraiment de la peine »

Ce dimanche, Bernard Goutta, entraineur columérin, a suivi ses joueurs sur la pelouse d’Aimé Giral. Une pelouse qu’il a longtemps foulée puisqu’il a fait toute sa carrière à l’USAP. Pour l’occasion, l’ancien capitaine catalan s’est exprimé sur le club Sang et Or.

À Perpignan, Bernard Goutta, c’est une véritable icône. Recordman du plus grand nombre de matchs joués sous le maillot catalan (298 matchs), il a été le capitaine emblématique de cette équipe à 128 reprises. À Aimé Giral, une tribune porte même son nom. À jamais, l’histoire de Bernard Goutta est liée à celle du club Sang et Or. Pourtant, aujourd’hui entraîneur à Colomiers, le natif de Perpignan n’a pas souhaité trop s’attarder sur le sujet du club qu’il affrontait ce dimanche. « Je suis là pour parler de Colomiers tout de même » a-t-il lancé en souriant. Malgré tout, il a livré quelques impressions concernant le club pour lequel il a joué toute sa carrière. « L’USAP est un très grand club et a fait un très bon début de saison. Il traverse une mauvaise passe mais je suis certain que cette équipe finira dans les cinq premières places à la fin de la saison. »

« Peur sur Aimé Giral »

Bernard Goutta n’a pas manqué de souligner que ce dimanche, il n’avait pas vraiment « reconnu l’USAP. C’était un peu « peur sur Aimé Giral », j’ai vu un club et des joueurs qui se cherchent ». Avant de poursuivre. « Lorsque j’arrive ici et que je vois un stade vide (7 012 spectateurs pour le match face à Colomiers pour une capacité de près de 15 000 places), cela me fait vraiment de la peine. » Mais celui qui a été entraîneur pour le club catalan pendant cinq saisons est bien conscient des forces de ce club. « Ici, le rugby fait partie de la culture. Le club et les joueurs ont beaucoup d’orgueil et ils auront à cœur de relever la tête rapidement. » Si l’USAP traverse une mauvaise passe, cela n’inquiète pas Bernard Goutta qui reste concentré sur la saison de ses hommes haut-garonnais. Car la saison de Colomiers n’est pas au beau fixe non plus. J. E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir