Gosper : « Le nombre de joueurs a doublé depuis 2009 »

  • Gosper : « Le nombre de joueurs a doublé depuis 2009 »
    Gosper : « Le nombre de joueurs a doublé depuis 2009 »
Publié le , mis à jour

Quatrième volet de l’interview : l’évolution du rugby

Propos recueillis par Pierre-Olivier Chirol

Dans quelles régions du monde World Rugby compte-t-il installer le rugby ?

Il y a des programmes mis en place un peu partout. On aime bien aider des pays où il y aura un retour sur investissement. Par exemple, l’Allemagne devient plus importante car c’est un marché de diffusion et il peut y avoir des retours. Il y a plus de 5 millions d’Allemands qui ont regardé la dernière Coupe du monde. C’était inespéré par rapport aux anciennes éditions… On travaille sur des projets en Chine, au Brésil grâce à l’opportunité offerte par les J.O. Il y a aussi des marchés de diffusion dans ces pays avec un possible retour sur investissement. Le Japon offre une ouverture sur la visibilité de notre sport. C’est très important. On travaille avec nos amis aux USA pour lancer une compétition avec PRO Rugby très prochainement. (ndlr, avril 2016) Ce sont des pays avec un retour sur investissement qui nous permettent de réinvestir ailleurs ensuite. Notre indice de mesure est simple : le nombre de joueurs ! Il a doublé depuis 2009. On est à 7,2 millions de joueurs de rugby dans le monde entier. L’autre énorme aspect de développement ce sont les femmes qui représentent désormais 20 % de ces 7,2 millions.

Un de ses pays en développement peut-il remporter une Coupe du monde ?

Si le Japon peut battre les Springboks sur un match important et gagner trois rencontres dans une poule, tout est possible. Si les États-Unis s’y mettent vraiment, que le développement est bien géré on peut assister à un vrai bond en avant des Nord-Américains. L’Allemagne fait des progrès à sept où ils peuvent toujours se qualifier pour les J.O. Ce sera difficile mais c’est possible. Ce sont des signes positifs pour l’avenir de ces pays, après on ne sait jamais ce qui peut se passer. La question n’est plus de savoir s’ils vont la gagner mais quand est-ce qu’ils gagneront ?

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?