Barcella : « Un sentiment d’inachevé »

  • Barcella : « Un sentiment d’inachevé »
    Barcella : « Un sentiment d’inachevé »
Publié le , mis à jour

Après la deuxième défaite des siens cette saison sur leur pelouse du stade des Alpes, le pilier international regrattait l’indiscipline du FCG qui a nourri le score des champions de France en titre.

Quel sentiment prédomine après votre défaite ?

Il y a un sentiment d’inachevé parce que l’on meurt à deux points des Parisiens. On n’a pas été transpercé, mais on peut s’en vouloir de notre carton jaune et de notre indiscipline. Tout n’est pas à jeter, on a été cohérent en défense. Après, il y a l’arbitrage où tout monde voit le grattage à la main sur la fin sauf l’arbitre… Mais bon ce n’est pas ça qui fait notre défaite. Nous avons commis trop de fautes. C’est comme ça, les Parisiens sont champions, ils ont mérité leur statut mais encore une fois, nous avons été trop indisciplinés.

Cette fin de match ajoute-t-elle de la frustration ?

On n’a pas l’impression d’avoir perdu contre plus fort que nous. On ne pouvait pas se permettre de faire trop de fautes, on l’a fait… C’est de là que vient cette grosse part de sentiment d’inachevé, car nous n’avons pas l’impression que le Stade français nous était foncièrement supérieur dimanche.

Au niveau comptable, ce nouveau revers ne vous permet pas de regarder un peu plus haut comme vous l’espériez, mais vous oblige au contraire à vous préoccuper un peu plus du maintien…

Nous avons déjà perdu deux fois à la maison contre Montpellier et le Stade français, qui sont deux grosses équipes. Il n’y a plus de domicile et d’extérieur dans ce championnat. Ce championnat est devenu tellement difficile que chaque week-end, plus personne n’a de certitude. Il faudra essayer de s’en rappeler pour rebondir à La Rochelle.

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?