Bismarck, est prêt !

  • Bismarck, est prêt !
    Bismarck, est prêt !
Publié le , mis à jour

Bismarck Du Plessis est arrivé ce matin à Montpellier. Le champion du monde et talonneur sud-africain livre son sentiment sur son arrivée dans le club de Mohed Altrad et se projette sur son avenir.

Propos recueillis par Julien Louis.

Quand êtes-vous arrivés à Montpellier ?

Je suis arrivé ce matin. Je suis très content d’être arrivé. Je suis allé sur le terrain cet après-midi et je suis très content de découvrir les joueurs et l’équipe avec qui je vais jouer cette année et que je supporte depuis que j’ai signé la saison dernière.

Comment vous sentez-vous physiquement ?

Je me sens très bien, j’ai beaucoup voyagé durant les six derniers mois. Maintenant j’ai vraiment envie de m’installer ici et de m’améliorer pour l’équipe ainsi que de me battre pour mes nouveaux coéquipiers.

Pourquoi avoir choisi Montpellier ?

La façon dont Monsieur Altrad m’a considéré et la façon avec laquelle il nous a parlé et convaincu (lui et son frère) a été décisive. Ils ont choisi la bonne stratégie, car ce n’est pas tellement nous qui avons choisi Montpellier, mais c’est Montpellier et son président qui nous ont choisis. Et pour moi cela est vraiment important, d’être fiers de nos supporters et d’être capables de les rendre fiers.

Était-ce envisageable que votre frère et vous signiez dans des clubs différents ?

Oui bien sûr, nous aurions très bien pu partir vers deux directions différentes, mais il s’avère que Monsieur Altrad nous a contactés au moment où nous devions tous les deux prendre une décision concernant notre avenir aux Sharks. Après il faut reconnaître que c’est plus facile d’avoir son frère à ses côtés, on part l’esprit plus tranquille. D’autant plus que nous avons vécu et joué ensemble durant 12 années à Durban, donc cela n’est pas anodin.

Avez-vous conscience d’avoir fait une croix sur votre carrière internationale ?

Pas vraiment pour moi, je ne me concentre plus sur ma carrière internationale, je veux jouer le meilleur rugby possible à Montpellier. Que ce soit pour les gens qui m’ont recruté, pour avoir le respect de mes coéquipiers comme des supporters montpellierains présents chaque week-end.

Quelles sont vos relations avec Jack White ?

Coach Jack nous a entraînés aux Sharks durant quatre ans. Nous avons beaucoup de respect pour lui, il arrive à tirer le meilleur des joueurs. Plus important, j’adore sa manière de parler et de remonter un vestiaire. Regardez la façon dont il a repris les Brumbies, une équipe au fond du classement en Super Rugby qui a fini par jouer les phases finales.

Êtes-vous prêt pour jouer à Castres ce week-end ?

Si on a besoin de moi, je serais prêt !

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?