La double consécration à XIII et à XV

  • La double consécration à XIII et à XV
    La double consécration à XIII et à XV
Publié le , mis à jour

Entre 1935 et 1996, ils sont quinze avoir eu le privilège de remporter le trophée Max-Rousié et le bouclier de Brennus. Découvrons ces doubles champions de France.

Finalistes à XV, champions à XIII

Ils sont six à avoir connu le sacre à XIII, mais pas à XV. Dans cette liste, le dernier en date, c’est Grégory Tutard, champion de France en 1996 avec Villeneuve-sur-Lot face à Saint-Estève (28-24). En 1998, sous les couleurs de l’Usap, il s’incline face au Stade français (34-7) lors de la première finale au Stade de France. Les Stadistes toulousains, Jean-Marie Bonal (ailier) et Michel Moussard (deuxième ligne), ont été finalistes en 1969 face à Bègles (défaite 11-9). Tous deux se consoleront par un sacre treiziste. Le premier nommé s’est imposé en 1972 avec Carcassonne face à Saint-Gaudens. Le second a décroché le titre avec Albi en 1977 devant Carcassonne. En 1929, le talonneur de Lézignan, Maurice Porra s’incline en finale devant Quillan 11 à 8. En 1935, avec Villeneuve-sur-Lot, il décroche le premier titre de champion de France du mouvement treiziste. Le pilier international, Aldo Quaglio perd la finale 1958 avec Mazamet face à Lourdes (25-8). Deux ans après (1960), il est sacré avec Roanne devant Albi (31-24).

Champions à XV, finalistes à XIII

Ils ont brandi le Brennus. En revanche, le Trophée Max-Rousié leur a tourné le dos. La liste se compose de cinq joueurs dont l’ailier de l’Usap, Farid Sid champion de France en 2009 devant Clermont-Ferrand. En 2014, il signe à Lézignan et joue cette année-là, la finale qu’il perd face à Toulouse 38 à 12. Plus loin dans le temps, le Bayonnais Jean Dubalen est titré devant Agen (3-0) en 1943. En 1946, il s’incline avec le Toulouse olympique face à Carcassonne (12-0). En 1930, Maurice Guiral, l’arrière agenais, offre d’un drop face à Quillan, le premier bouclier de Brennus au Sporting (victoire 4-0). En 1939, il perd la finale avec Villeneuve-sur-Lot face à Roanne (9-0). En 1944, le deuxième ligne usapiste, Ambroise Ulma, est champion de France face à Bayonne (20-5). En 1951, il s’incline avec le XIII catalan face à Lyon (15-10). Le regretté Pierre Lacans est encore junior lorsqu’il rentre en cours de jeu lors de la finale 1976 face à Carcassonne sous les couleurs de Lézignan. Il s’incline (14-6),

mais il se consolera avec cinq Brennus décrochés avec l’AS biterroise en 1978, 1980, 1981, 1983 et 1984.

Double peine

Deux joueurs ont joué des finales à XIII et à XV, mais n’ont jamais été sacrés. Le premier, c’est Maurice Brunetaud, troisième ligne centre du Sporting Union agenais lors qui a joué et perdu la finale 1943 face à l’Aviron bayonnais (3-0). En 1938 et 1939, il s’incline doublement avec Villeneuve devant Albi et Roanne. En 1951, le troisième ligne tarbais, Armand Save, perd la finale devant Carmaux (14-12). En 1963, avec Saint-Gaudens, il laisse le titre à Lézignan (20-13). En 1966, il s’incline 45 à 20 face à Carcassonne.

Nicolas Couttet : une double Coupe de France

Dans le monde XIII et XV, l’ancien centre de Biarritz et de Brive, Nicolas Couttet, a une particularité, celle d’avoir remporté la Coupe de France à dans les deux disciplines. En 2000, avec Biarritz, il bat Brive en finale 24-13. En 1998, sous les couleurs de Saint-Estève, la Coupe Lord-Derby devant Avignon 38 à 0.

Champions de France à XV et à XIII

1. René Arotça (Bayonne 1934, 1943 ; Roanne 1939).

2. Lucien Barris (USA Perpignan 1944 ; Roanne 1947, 1948).

3. Jean Barthe (Lourdes 1956, 1957, 1958 ; Roanne 1960, Carcassonne 1966, 1967).

4. Ernest Camo (Perpignan 1925, Villeneuve-sur-Lot 1935).

5. Jean Capdouze (Pau 1964, XIII catalan 1969).

6. Jean-Pierre Clar (Agen 1962, Villeneuve sur Lot 1964).

7. Joseph Crespo (USA Perpignan 1944 ; Roanne 1947, 1948, Lyon 1951).

8. Jean Dauger (Bayonne 1943, Roanne 1939).

9. Jean Galia (Quillan 1929, Villeneuve-sur-Lot 1935).

10. Pierre Lacaze (Lourdes 1956, 1957, 1958 ; Toulouse 1965).

11. François Labazuy (Lourdes 1952, 1953, 1956, 1957, 1958 ; Carcassonne 1946).

12. Bernard Lacombe (Agen 1988, Villeneuve-sur-Lot 1996).

13. Francis Mas (Béziers 1961, XIII catalan 1969).

14. Puig Aubert (USA Perpignan 1944 ; Carcassonne 1945, 1946, 1950, 1952 ; XIII catalan 1957).

15. Frédéric Trescazes (USA Perpignan 1944 ; Carcassonne 1945, 1946).

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?