À Nantes, un apport financier et humain

  • À Nantes, un apport financier et humain
    À Nantes, un apport financier et humain
Publié le , mis à jour

En 2013, Le Stade de la Beaujoire avait accueilli les demis finales du Top 14. Avec le recul, Yannick Danaire, président du Comité Territorial de Rugby des Pays de la Loire n’en retient que du positif.

Au-delà de ce week-end du 24 et 25 mai 2013, l’impact de l’organisation des demis finales de Top 14 dans la ville de Nantes a eu des répercussions sur l’ensemble de la région. Le premier aspect positif est financier : « Ne nous mentons pas, il y a eu plus de 70 000 personnes en deux jours à la Beaujoire et nous touchons une part sur les places vendues, cela constitue une belle rentrée d’argent, inattendue en début de saison. » Des dizaines de milliers de personnes dans le Stade et au moins autant dans la ville, consommant dans les divers restaurants et boutiques. Si l’argent reste le nerf de la guerre, l’impact deux ans après se mesure sur divers aspects. De nouvelles inscriptions chez les jeunes, que ce soit dans la région de Nantes comme chez les voisins de Poitou Charentes et de Bretagne : « La LNR nous laisse relativement libre dans l’organisation d’événements annexes. Nous avions mis en place des beachs rugby ce week-end là qui avaient rencontré un grand succès. Ces jeunes ont découvert le rugby par le jeu, ça les poussent à s’inscrire dans les clubs derrière. » En plus de ces retombées, la fédération fait un effort en mettant en place des licences gratuites pour les plus jeunes. Une nouvelle fois retenue comme potentielle ville d’accueil, Nantes se serait bien vu accueillir une nouvelle fois le rugby. « Ce n’est pas tous les jours que l’on a la chance de voirs des stars du rugby, nous n’avons que La Rochelle à proximité. » Yannick Danaire ne cache pas sa déception de voir Rennes et son Rhoazor Stadium lui passer devant. Les deux villes ne sont pourtant pas très éloignées géographiquement (112 km) mais l’antagonisme sur fond de domination territoriale entre les deux villes reste fort. P-O.C

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?